Armée du Salut - Établissements - Actualités

NewsletterSalut

Abonnez-vous à notre Lettre d'information :

Accès rapide
Sondage express

Quelle action de solidarité préférez-vous entreprendre pour combattre la pauvreté ?

votes: 7169
17% 17 %
63.6% 63.6 %
14.2% 14.2 %
5.1% 5.1 %
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Brèves d'actu
  • Favoris
  • Partager
  • Imprimer

Les actualités

Une boutique des petits plaisirs en maison de retraite

Publié le : 19 janvier 2017

Comment s’offrir la tablette de chocolat de son choix ou sa crème de jour préférée quand on est en maison de retraite et qu’on ne peut plus se déplacer ? C’est pour répondre à cette question que la maison de retraite de l’Armée du Salut à Saint-Malo a créé « La Petite Boutique », un magasin éphémère qui permet aux résidents ayant peu de visites de continuer à se faire plaisir. Reportage.

Pour beaucoup de personnes, l’arrivée en maison de retraite est un moment difficile. En même temps que son domicile, c’est beaucoup de son indépendance qu’on laisse derrière soi. Si les proches de certains résidents viennent souvent leur rendre visite et leur apportent tout ce dont ils ont besoin, ceux qui ne reçoivent pas ou peu de visites et qui ne peuvent plus se déplacer doivent souvent renoncer à leurs petits plaisirs du quotidien. 

Des gâteaux, des friandises, des produits pour le corps

C’est justement pour éviter cela que la maison de retraite médicalisée de la Fondation de l’Armée du Salut à Saint-Malo, la Résidence Boris Antonoff, a créé La Petite Boutique

Des gâteaux, des friandises, des produits pour le corps sont soigneusement placés sur la table et bien étiquetés. Une dizaine de résidents attendent pour acheter ce qu’ils ont commandé. Ces résidents sont les pensionnaires de la maison de retraite médicalisée Boris Antonoff, à Saint-Malo, qui accueille 80 personnes. Placée dans le grand salon, la table n’est pas aussi bien achalandée que les rayons d’un supermarché mais il y a tout ce qui importe pour les résidents : produits de beauté et d’hygiène, biscuits, confiseries, tablettes de chocolat, quelques vêtements… 

« Une fois par mois, nous ouvrons avec 3 résidentes La Petite Boutique où chacun peut venir acheter les produits qu’il ont préalablement commandés », explique Isabelle Hodbert, une salariée de la Résidence. 

Le matin de l’ouverture de La Petite Boutique Isabelle fait la tournée des 4 étages de la maison de retraite pour prendre « les commandes ». « Un résident peut commander un dentifrice, une tablette de chocolat, une autre un gel douche. En moyenne, nous avons une dizaine de commande par mois », précise-t-elle. C’est aussi l’occasion pour celui ou celle qui a de la visite de pouvoir acheter un gâteau et de belles serviettes en papier pour bien recevoir ses invités, comme il l’aurait fait s’il avait été à son domicile. 

Acheter, échanger et se faire des amis

Ensuite, Isabelle et 3 résidentes, âgées de 85 à 90 ans prennent la direction du supermarché le plus proche où elles achètent les produits commandés. Tout ce qui est acheté est ensuite exposé sur la table de La Petite Boutique et pendant une heure, entre 15 heures et 16 heures, les résidents et résidentes viennent acheter, échanger avec les autres et se faire des amis.

Car La Petite Boutique est aussi un moyen de proposer de nouvelles activités et de nouvelles animations pour les résidents de la maison de retraite médicalisée. Un moyen de les aider à garder le contact et de les mobiliser.

« Les résidents et résidentes paient avec leur propre argent. Nous ne faisons pas de bénéfices. L’argent avec lequel les personnes accueillies règlent leurs achats est utilisé la fois suivante pour acheter les nouveaux produits commandés par les résidents », indique Isabelle.  

Pour Sylvie Dupont, conseillère technique de la Fondation, La Petite Boutique « permet aussi aux résidents de se sentir valorisé, et de redonner à chacun une place de citoyen, tout en créant du lien social ». Une belle initiative qui mériterait d’exister dans toutes les maisons de retraite, pour que quitter son domicile ne signifie pas renoncer à ses petits plaisirs. 

  


Dossiers spéciaux

Lire la suite

IAE

L'insertion par l'activité économique
lire plus

Lire la suite

Précarisation des personnes âgées : l'Armée du Salut se mobilise
lire plus

jav-pop.net