Armée du Salut - Établissements - Actualités

NewsletterSalut

Abonnez-vous à notre Lettre d'information :

Accès rapide
Sondage express

Quelle action de solidarité préférez-vous entreprendre pour combattre la pauvreté ?

votes: 7170
17.1% 17.1 %
63.6% 63.6 %
14.2% 14.2 %
5.1% 5.1 %
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Brèves d'actu
  • Favoris
  • Partager
  • Imprimer

Les actualités

Yvan Grimaldi, nouveau Directeur des Programmes inclusion sociale de la Fondation de l'Armée du Salut

Publié le : 15 février 2017

Une sorte de retour aux sources pour celui qui a commencé sa carrière comme animateur social d’un centre d’hébergement de l’Armée du Salut, avant de travailler dans le domaine de la formation professionnelle des travailleurs sociaux et des jeunes en insertion, puis des personnes atteintes de handicaps.

Directeur des Programmes « Inclusion sociale », Yvan Grimaldi devient ainsi responsable de tous les établissements de la Fondation de l’Armée du Salut œuvrant dans le domaine de l’inclusion sociale. Un domaine qui regroupe à la Fondation près de 30 établissements, soit 80 services différents, intervenant dans un champ large : accueils de jour, hébergement d’urgence et de stabilisation, insertion sociale et professionnelle, accompagnement vers et dans le logement, accueil des étrangers et demandeurs d’asile, insertion par l’activité économique. « Dans ce contexte de profond bouleversement du travail social en France, notamment avec le glissement des pratiques vers des logiques humanitaires, mon rôle sera de soutenir et accompagner les directeurs d’établissements ainsi que leurs équipes » souligne Yvan Grimaldi. « Le tout se fera bien sûr en lien avec les autorités territoriales, les financeurs et les acteurs administratifs. »

 Pendant 7 ans, entre 2005 et 2012, il est directeur de structures d’insertion sociale et professionnelle au sein de l’association Aurore. « De cette expérience, je retire une conviction très forte qu’il ne peut y avoir pour les personnes que nous accueillons d’insertion sociale et d’identité sociale sans formation ou sans activité professionnelle » indique Yvan Grimaldi. « Lorsque comme aujourd’hui, l’insertion professionnelle est rendue difficile, c’est tout le sens de notre métier qui est remis en question. Face à cela, je suis persuadé que les activités professionnelles d’utilité sociale, telles que les chantiers d’insertion dans l’Insertion par l’Activité Economique doivent se développer beaucoup plus. » Des thématiques d’ailleurs déjà développées dans un livre co-écrit avec Pascale Chouatra, De seconde main. Vendeurs de rue et travailleurs sociaux face à face dans la crise, publié chez L’Harmattan en 2015. 

Récemment, de son expérience de directeur d’un centre de formation de travailleurs sociaux (IRTS de Montrouge), de 2015 à 2016, puis de cadre dirigeant de l’Union nationale interfédérale des œuvres et organismes privés sanitaires et sociaux (Uniopss), Yvan Grimaldi retient également l’importance de la promotion des métiers et cultures professionnelles historiques du travail social, afin que les équipes sociales gardent toujours en tête le sens de leur mission et que les personnes accueillies bénéficient du meilleur accompagnement possible. 


Dossiers spéciaux

Lire la suite

IAE

L'insertion par l'activité économique
lire plus

Lire la suite

Précarisation des personnes âgées : l'Armée du Salut se mobilise
lire plus

jav-pop.net