Armée du Salut - Établissements - Actualités

NewsletterSalut

Abonnez-vous à notre Lettre d'information :

Accès rapide
Sondage express

Quelle action de solidarité préférez-vous entreprendre pour combattre la pauvreté ?

votes: 7151
17% 17 %
63.6% 63.6 %
14.2% 14.2 %
5.1% 5.1 %
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Dossiers spéciaux > Grand Projet 2013 : Eviter la fermeture de la Sarrazinière
  • Favoris
  • Partager
  • Imprimer

Grand Projet 2013 : Eviter la fermeture de la Sarrazinière

Grand Projet 2013 : Eviter la fermeture de la Sarrazinière

Implantée à Saint-Etienne, la Sarrazinière est une des huit maisons de retraite médicalisées de la Fondation de l’Armée du Salut. La partie de l’établissement la plus ancienne date de 1947 et n’avait connu que de rares réhabilitations. La Fondation prépare donc aujourd’hui un grand projet de rénovation de cette maison de retraite, qui est l’une des plus importantes de sa région : 157 personnes âgées dépendantes y sont actuellement accueillies, dont 137 en hébergement permanent, 8 pour de courts séjours et 12 présentes en journée uniquement. Ces résidents ont en commun de ne pas être en mesure d’être accueillis dans une maison de retraite privée lucrative.

«Si nous ne lançons pas au plus vite d’importants travaux de rénovation, nous courrons le risque de devoir fermer l’établissement.» Ces propos volontairement alarmistes de Jean-Marie Delfieux, directeur de la maison de retraite stéphanoise, indiquent l’urgence de cette réhabilitation de l’établissement. 

Les travaux porteront sur trois points essentiels :

  • Remettre aux normes les 137 chambres
  • Rendre les espaces extérieurs et intérieurs (chambres et salles de bain) accessibles aux personnes à mobilité réduite
  • Rénover les locaux dédiés à l’accueil des personnes atteintes d’Alzheimer ou de maladies apparentées, pour garantir leur bien-être et leur sécurité.

Au total, ce sont 7 millions d’euros qui doivent être trouvés par la Fondation de l’Armée du Salut.

Jean-Marie Delfieux, le directeur de l’établissement, présente le projet.


Dans quel état d’esprit avez-vous conçu ce projet ?
La totalité des locaux et mobiliers vont être repensés pour garantir un maximum d’autonomie à chacun de nos résidents et leur permettre d’accomplir eux-mêmes certains gestes du quotidien. 
 Nous avons également veillé à faire des résidents et de leurs familles des acteurs du projet. Un grand nombre des décisions que nous prenons lors de cette rénovation le sont après les avoir consultés. Ils participent ainsi au choix des nouvelles installations, des matériaux… Nous avons également décidé de conserver la cheminée de l’établissement et d’en construire même une seconde, parce que nous savons qu’ils l’apprécient et qu’elle les aide à se sentir chez eux à la Sarrazinière.
Par ailleurs, pour éviter qu’ils ne soient trop perturbés pendant les travaux, nous les hébergerons tour à tour par petits groupes à proximité de la résidence. Nous avons notamment aménagé un petit immeuble à cet effet.

En quoi ce projet de rénovation prend-il en compte la vie quotidienne des personnes dépendantes ?
Nous voulons rénover les espaces dédiés aux personnes atteintes de maladies dégénératives comme la maladie d’Alzheimer (on en compte une centaine aujourd’hui parmi nos résidents !), et faire construire un jardin thérapeutique qui leur sera réservé, pour qu’elles s’y promènent en toute sécurité. De plus, les chambres, salles de bains et tous les espaces doivent être accessibles aux personnes handicapées et à mobilité réduite.

Pour en savoir plus télécharger la brochure complète présentant le projet.

(copie 1)

Cliquez ici