Armée du Salut - Établissements - Actualités

NewsletterSalut

Abonnez-vous à notre Lettre d'information :

Accès rapide
Sondage express

Quelle action de solidarité préférez-vous entreprendre pour combattre la pauvreté ?

votes: 7173
17.1% 17.1 %
63.6% 63.6 %
14.2% 14.2 %
5.1% 5.1 %
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Interviews
  • Favoris
  • Partager
  • Imprimer

Les actualités

À Los Angeles, l’Armée du Salut vient en aide aux personnes âgées

Publié le : 15 octobre 2015

Loin d’Hollywood et des stars de cinéma se côtoient en Californie, dans une indifférence parfois cruelle, populations aisées et grande précarité. À Glendale, dans le comté de Los Angeles, l’Armée du Salut ne cesse de lutter contre les discriminations et la misère. Les Majors Sneed tentent de venir en aide aux plus démunis et en particulier aux personnes âgées dont les faibles retraites ne suffisent plus à joindre les deux bouts. Ils nous expliquent leurs actions.

Il existe donc une Californie pauvre. Comment la décrivez-vous ?  

Majors Sneed : Même si notre région est réputée pour son économie florissante, un quart des habitants vit en-dessous du seuil de pauvreté. Glendale est la 3e grande ville du comté de Los Angeles, avec une population élevée de travailleurs pauvres. Notre accord avec le ministère des affaires sociales consiste à aider les familles à joindre les deux bouts, en leur fournissant notamment des denrées non périssables. 

Pourquoi votre action touche-t-elle plus spécifiquement les personnes âgées ? 

M.S. : Le vieillissement de la population américaine s’amplifie : plus de 77 millions de personnes ont entre 50 et 70 ans, et c’est plus vrai encore à Glendale où près de 16 % de la population est âgée de plus de 65 ans, avec un revenu fixe très bas, qui ne lui permet pas de faire face à l’augmentation croissante du coût de la vie. Beaucoup d’entre eux, malades ou ayant perdu leur autonomie, n’ont pas les moyens de quitter leur logement, qui est souvent leur seule sécurité. 

Comment agissez-vous ? 

M.S. : Notre action a débuté il y a longtemps déjà, en 1973, pour les personnes devenues incapables de se préparer un repas seules. Aujourd’hui, nous ciblons nos efforts sur leur maintien à domicile, avec un bilan quotidien de leur état de santé par nos équipes de bénévoles et, s’il y a un problème, nous avertissons les familles ou alertons les secours médicaux. Nos bénévoles contribuent grandement, par leurs tournées de proximité, à réduire le stress ou le risque de dépression lié à l’isolement. 

Comment organisez-vous la distribution des repas à domicile ? 

M.S. : Nos 18 bénévoles livrent chaque jour des repas au domicile des personnes âgées, dans une moyenne qui oscille entre 40 et 75 maisons, selon les périodes. Pour certaines, la livraison n’est pas quotidienne : nous nous adaptons à leurs besoins, et nos repas respectent également certaines particularités nutritionnelles (diabète, etc.). Tout cela est également rendu possible par la solidarité d’associations locales et la générosité de l’église, qui organise des ventes de charité pour nous soutenir. Au fil du temps, une vraie solidarité de quartier se crée, ce qui nous conforte dans notre action quotidienne.  

Pour aller plus loin : 


jav-pop.net