Armée du Salut - Établissements - Actualités

NewsletterSalut

Abonnez-vous à notre Lettre d'information :

Accès rapide
Sondage express

Quelle action de solidarité préférez-vous entreprendre pour combattre la pauvreté ?

Vous êtes ici : Accueil > Espace presse > Communiqués de presse

Communiques de presse

Le 20 janvier, l’Armée du Salut pose la première pierre d’un nouveau Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale

Publié le :15 janvier 2010

Le mercredi 20 janvier 2010 à 10H sera posée à Louviers, dans l’Eure, la première pierre d’un nouveau Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS). Cet établissement de l’Armée du Salut, qui ouvrira ses portes au premier semestre 2011, pourra accueillir 49 personnes. La construction de ce nouveau centre doit faciliter le travail de réinsertion en permettant aux résidents actuels du Château de Radepont de se rapprocher du bassin d’emploi de Louviers.

C’est en 1952 que l’Armée du Salut a ouvert son premier établissement dans l’Eure, quelques années après que M. Fernand Colombel eût décidé de léguer à l’organisation le Château de Radepont.

Ce château accueillit tout d’abord d’anciens bagnards, avant d’être transformé en un établissement dédié à l’hébergement et à la réinsertion des personnes en difficulté. Si les 110 hectares de terrain ont toujours été une des forces de l’établissement, son éloignement des bassins d’emploi et les coûts très importants liés à son entretien sont aujourd’hui problématiques.

La Fondation de l’Armée du Salut a lancé une réflexion visant à la création d’un nouvel établissement qui serait situé dans un bassin d’emploi et dont l’entretien serait moins coûteux. La ville de Louviers fut choisie. Le projet final réussit à rassembler un grand nombre d’acteurs : Eure habitat a réalisé le projet architectural. L’Etat et la Communauté d’Agglomération Seine-Eure financent la construction des bâtiments. Le coût prévisionnel des travaux s’établit à 4 934 350€.

Symboliquement, la première pierre du centre sera posée le mercredi 20 janvier 2010 à 10H (51 av. Winston Churchill à Louviers). Cette pose de première pierre sera réalisée par Mme Fabienne BUCCIO, préfète de l’Eure, M. Jean Louis DESTANS, président d’Eure habitat et président du Conseil Général de l’Eure, M. Gilles GAL, directeur général d’Eure habitat, M. Franck MARTIN, maire de Louviers et président de la Communauté d’Agglomération Seine-Eure, M. Alain DUCHÊNE, président de l’Armée du Salut et M. Alain RAOUL, directeur général de l’Armée du Salut. La fin des travaux du centre d’hébergement et l’arrivée des nouveaux résidents devraient avoir lieu au premier semestre 2011.

De par sa situation géographique, le nouvel établissement de Louviers facilitera le travail de réinsertion sociale. Il permettra en effet aux résidents d’être plus proches des centres de formation, des emplois potentiels, des transports publics et des professionnels de santé.

L’établissement permettra également de réunir, en un même lieu, l’ensemble des résidents hébergés dans le département par la Fondation de l’Armée du Salut, qu’il s’agisse de personnes seules, de couples sans enfants ou de familles.

La nécessité de proposer aux personnes fragilisées des conditions d’hébergement dignes a encore été soulignée lors de la période de grand froid. Certaines solutions d’hébergement étaient en effet refusées par les sans-abri du fait de la vétusté des locaux. Le nouvel établissement de Louviers s’inscrit dans cette démarche de l’Armée du Salut visant à proposer un hébergement de qualité et des conditions matérielles adaptées au travail social.

Le futur établissement est ainsi conçu comme un établissement convivial destiné à ce que les personnes accueillies s’y sentent véritablement chez elle. Des espaces extérieurs ont été aménagés en ce sens. Il a également été décidé que 70% du mobilier destiné aux résidents sera du mobilier neuf. Afin d’impliquer les résidents dans le nouveau projet et le déménagement, les représentants des résidents ont pu, en lien avec les salariés, choisir le mobilier du futur établissement.

L’établissement sera composé de deux bâtiments d’un étage :

  • Un bâtiment principal doté d’un accueil ouvert et chaleureux ainsi que d’un étage où seront les 38 chambres des résidents (dont deux adaptées à l’accueil de personnes à mobilité réduite et une pour couple). Dans ce bâtiment auront lieu la restauration et la lingerie
  • Un second bâtiment qui comprendra 3 appartements (dont deux T2)

Différents projets sont par ailleurs à l’étude afin d’assurer à l’avenir la reconversion du Château de Radepont. Aucune solution n’est encore privilégiée, le point déterminant étant l’équilibre financier du futur projet.

L’Armée du Salut est engagée depuis 128 ans dans la lutte contre toutes les exclusions et pour l’intégration de tous dans la société. Au-delà de la lutte contre l’exclusion sociale, la Fondation est également impliquée, à travers ses 67 établissements et services, dans la lutte contre l’exclusion liée au handicap ou au grand âge ainsi que dans des actions en faveur de l’intégration des plus jeunes dans la société.

Contact Presse :
Pierre-Baptiste Cordier
01 43 62 25 27

------
Paris, 15 janvier 2010


A l’occasion du 8 mars, l’Armée du Salut se mobilise pour sensibiliser à la cause des femmes

Du 7 au 9 mars 2017, le Palais de la Femme de l’Armée du Salut fait son Festival ! De nombreuses activités sont organisées pour sensibiliser, informer, échanger, confronter les expériences et participer à l’amélioration de la situation des femmes, mais aussi pour poursuivre la lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

Yvan Grimaldi, nouveau Directeur des Programmes inclusion sociale de la Fondation de l’Armée du Salut

Yvan Grimaldi, 54 ans, nouveau directeur des Programmes « Inclusion sociale » de la Fondation de l’Armée du Salut a pris ses fonctions le 30 janvier 2017. Une sorte de retour aux sources car c’est à l’Armée du Salut qu’il a débuté sa carrière. Il succède ainsi à Perrine Dubois qui a choisi de relever de nouveaux défis professionnels en région.

Plus de 410 nouvelles places d’hébergement d’urgence hivernales ouvertes par l’Armée du Salut

Face à la saturation du 115, le numéro d’urgence pour les sans-abris, et les fortes demandes d’hébergement et le manque de places disponibles, la Fondation de l’Armée du Salut ouvre plus de 420 places supplémentaires dans dix établissements en France.

Les bénéficiaires parisiens de l’Armée du Salut conviés à passer un Noël festif

L’Armée du Salut attache une importance particulière à la fête et met tout en place pour que la solidarité et la chaleur humaine soient au rendez-vous pour les fêtes de fin d’année.Cette année, des festivités seront organisées dans 4 établissements parisiens de l’Armée du Salut pour Noël et le 31 décembre !

Le 2 décembre, le magasin solidaire Affaire d’Entr’Aide de l’Armée du Salut fêtera ses 10 ans et sa complète rénovation.

Le vendredi 2décembre 2016, à 12heures, le magasin solidaire « Affaire d’Entr’Aide », de la Fondation de l’Armée du Salut, ainsi que ses ateliers d’insertion fêteront à Kingersheim leurs 10 ans d’existence. 10 ans à aider les personnes éloignées de l’emploi à s’insérer professionnellement.

Plurial Novilia et l’Armée du Salut inaugurent Le Toit Solid’Air pour 21 personnes sans abri à Reims

Le vendredi 25 novembre 2016, le Centre d’hébergement d’urgence Le Toit Solid’Air sera inauguré à Reims : 21 personnes, femmes et hommes, seront accueillies dans de nouveaux bâtiments qui témoignent de la mobilisation de toute une région.

Inauguration à Pleugueneuc (35) d’une maison de la seconde chance pour les jeunes

Le vendredi 16 septembre 2016, à 11h30, sera inauguré à Pleugueneuc (35) le « lieu de vie » Les Crêts Péclets, désormais géré par la Fondation de l’Armée du Salut. Repris par la Fondation en 2015, l’établissement accueille aujourd’hui 6 jeunes en rupture sociale, familiale et scolaire afin qu’ils retrouvent un second souffle.

En été, l’Armée du Salut maintient son aide alimentaire d’urgence

Selon l’Observatoire des inégalités, près de 4 millions de personnes en France dépendent de l’aide alimentaire pour manger à leur faim. Certaines ont pourtant un travail ou une petite retraite mais n'ont pas pour autant les moyens de se nourrir.

jav-pop.net