Armée du Salut - Établissements - Actualités

NewsletterSalut

Abonnez-vous à notre Lettre d'information :

Accès rapide
Sondage express

Quelle action de solidarité préférez-vous entreprendre pour combattre la pauvreté ?

votes: 7174
17% 17 %
63.6% 63.6 %
14.2% 14.2 %
5.1% 5.1 %
Vous êtes ici : Accueil > Espace presse > Communiqués de presse

Communiques de presse

L’Armée du Salut dénonce l’arrestation dans un de ses établissements d’une famille kurde yézide et son expulsion vers la Pologne

Publié le :11 mai 2010

Lundi 10 mai à 6H25, une quinzaine de policiers a pénétré dans un centre d’hébergement de la Fondation de l’Armée du Salut - lieu de domicile privé-afin d’arrêter puis d’expulser vers la Pologne une famille kurde yézide originaire de Géorgie. La Fondation de l’Armée du Salut dénonce une expulsion violente dans la manière dont elle s’est réalisée et inadmissible dans son principe.

Le lundi 10 mai 2010 à 6h25, alors que tous les résidents du Nouvel Horizon dormaient encore, une quinzaine de policiers a pénétré dans ce Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale de la Fondation de l’Armée du Salut à Reims (lieu de domicile privé), afin d’arrêter puis d’expulser une famille kurde yézide. Cette famille, composée de trois enfants de 1 à 10 ans, des parents et de la grand-mère, était arrivée en France via la Pologne, avant de trouver refuge à la Fondation de l’Armée du Salut.

La famille venait de Géorgie, pays où, comme le pointait en avril 2005 un rapport de la Fédération Internationale des ligues des Droits de l’Homme (FIDH), les Kurdes yézides sont parfois victimes d’exactions policières. Après avoir fui la Géorgie, cette famille est entrée dans l’Union Européenne par la Pologne et y a déposé une demande d’asile.

Depuis novembre avait commencé l’accompagnement de la famille par les travailleurs sociaux de la Fondation de l’Armée du Salut. Les enfants étaient scolarisés, les parents avaient déposé une nouvelle demande, demande finalement refusée. Le père avait par ailleurs déjà subi la perte d’un rein et la grand-mère souffrait d’hypertension. Rien de tout cela n’a empêché la mise en marche de leur expulsion vers la Pologne.

La Fondation de l’Armée du Salut dénonce aujourd’hui une expulsion violente dans la manière dont elle s’est déroulée et inadmissible dans son principe.

Alors que la loi l’exige, aucun document judiciaire ou administratif n’a été produit par les forces de police au cours de l’intervention afin de justifier leur action. Les policiers ont ensuite refusé la médiation de la travailleuse sociale présente afin de rendre l’expulsion moins traumatisante pour la famille, pour l’ensemble des personnes accueillies et pour les salariés de l’établissement. Les policiers sont ainsi rentrés dans plusieurs chambres avant de trouver celles où dormait la famille, violant ainsi plusieurs domiciles. L’ensemble de l’arrestation s’est déroulé dans un climat de panique entretenu par le fait que les policiers ont réveillé de force les enfants. La mère fit elle-même plus tard un léger malaise dans l’escalier.

Pour la Fondation de l’Armée du Salut ce mode opératoire porte une grave atteinte aux droits et à la dignité des personnes . Ce type d’intervention policière met en place un rapport de force et d’intimidation entre les associations et les forces de police.

Elle risque également de jeter le discrédit sur les solutions d’hébergement et d’accompagnement proposées par les associations. Il est pour autant capital que chaque personne en situation d’exclusion continue de faire appel aux hébergements existants et s’y sente en sécurité, avant d’entamer un parcours de reconstruction. Il est par ailleurs inadmissible d’expulser vers la Pologne, où elle n’a aucune attache, une famille qui a trouvé en France un hébergement et débuté un parcours d’insertion.

En tant que signataire de la Charte des exilés, la Fondation de l’Armée du Salut rappelle que notre pays se doit de mettre un terme à toutes les formes de violence dont sont victimes les exilés dès lors qu’ils entrent dans l’Union Européenne. Elle affirme l’importance fondamentale des principes de prise en charge effective et sans condition des mineurs, d’hébergement digne et durable, d’accès pour tous à l’éducation, à la formation et à des mesures d’accompagnement systématiques ainsi que le traitement responsable des demandeurs d’asile.

Contact Presse :
Pierre-Baptiste Cordier
01 43 62 25 27

-----
Paris, 11 mai, 2010


Le 30 juin, à Nîmes, les résidents des établissements du Grand Sud de l’Armée du Salut vont se « bouger ensemble »

Le vendredi 30 juin, aura lieu à Nîmes la nouvelle édition de « Bougeons ensemble ». Ce rendez-vous sportif et convivial permet aux résidents des établissements de la Fondation du Salut du Grand Sud, âgés de 0 à 80 ans, de se rencontrer et de changer de quotidien.

Le 30 juin, les résidents des établissements du Grand Est de l’Armée du Salut vont « se bouger ensemble »

Le vendredi 30 juin 2017 aura lieu au Village des sports de Wittenheim la nouvelle édition de « Bougeons ensemble ». Ce rendez-vous sportif et convivial permet aux résidents des établissements de la Fondation de l’Armée du Salut du Grand Est, âgés de 0 à 60 ans, de se rencontrer et d’oublier leurs difficultés le temps d’une journée.

« Tous les chemins mènent… au port du Havre » : venez découvrir en image le parcours de quatre mineurs non accompagnés accueillis par l’Armée du Salut, au Havre

Il y a sept mois arrivaient des campements de Calais 52 mineurs non accompagnés. Accueillis au Havre par la Fondation de l’Armée du Salut, ils ont pu se soigner et surtout trouver un foyer après des mois d’errance. Grâce au travail réalisé avec la Fondation et Passeurs d’Images, ils ont réalisé des films et raconté leur exil, leurs attentes et leur vie en France. Quatre d’entre eux espèrent être récompensés jeudi 29 juin à 18 h au cinéma Gaumont, dans le cadre du concours « Tous les chemins mènent… au port du Havre ».

Grâce à l’Armée du Salut, les personnes à la rue ont enfin droit à un petit déjeuner à Paris

Si les solutions existaient jusque-là pour que les personnes sans abri bénéficient d’un déjeuner ou d’un dîner, rien n’existait en revanche en matière de petit déjeuner. C’est pour cela que l’Armée du Salut a lancé les « Petits déj’ itinérants », le premier service de petit-déjeuner destiné aux femmes, hommes et enfants qui ont passé la nuit dans la rue à Paris.

Etat d’urgence sociale : L’Armée du Salut soumet ses propositions aux candidats aux élections présidentielles

Engagée depuis plus de 130 ans auprès des plus fragiles, la Fondation de l’Armée du Salut s’adresse aux candidats à l’élection présidentielle pour leur faire part de l’état d’urgence sociale dans lequel se trouve le pays. Cette urgence sociale a plusieurs visages, d’où la nécessité de formuler plusieurs propositions d’actions pour chacune de ces urgences. Charge aux candidats et au futur président de s’engager en faveur de ceux dont la voix n’est jamais entendue. Morceaux choisis de ces propositions.

A l’occasion du 8 mars, l’Armée du Salut se mobilise pour sensibiliser à la cause des femmes

Du 7 au 9 mars 2017, le Palais de la Femme de l’Armée du Salut fait son Festival ! De nombreuses activités sont organisées pour sensibiliser, informer, échanger, confronter les expériences et participer à l’amélioration de la situation des femmes, mais aussi pour poursuivre la lutte pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

Yvan Grimaldi, nouveau Directeur des Programmes inclusion sociale de la Fondation de l’Armée du Salut

Yvan Grimaldi, 54 ans, nouveau directeur des Programmes « Inclusion sociale » de la Fondation de l’Armée du Salut a pris ses fonctions le 30 janvier 2017. Une sorte de retour aux sources car c’est à l’Armée du Salut qu’il a débuté sa carrière. Il succède ainsi à Perrine Dubois qui a choisi de relever de nouveaux défis professionnels en région.

Plus de 410 nouvelles places d’hébergement d’urgence hivernales ouvertes par l’Armée du Salut

Face à la saturation du 115, le numéro d’urgence pour les sans-abris, et les fortes demandes d’hébergement et le manque de places disponibles, la Fondation de l’Armée du Salut ouvre plus de 420 places supplémentaires dans dix établissements en France.

jav-pop.net