Type de la publication
Actualité

Au service des personnes sortant de l’hôpital

Publie le : 6 octobre 2020
Texte présentation

Parmi les nombreuses actions de la Fondation de l’Armée du Salut, il en est une particulièrement méconnue qui consiste à proposer « des soins de suite et de réadaptation » (SSR) après une hospitalisation. Situé en Ardèche, « le Château » est un établissement de soins qui accompagne une cinquantaine de patients dont l’état de santé n’est pas consolidé à leur sortie de l’hôpital et qui nécessitent un suivi médical, paramédical, voire social. Partons à la découverte du « Château » de Saint-Georges-les-Bains, situé près de Valence, et géré par la Fondation de l’Armée du Salut.

Image à la une
Soins de suite et de réadaptation santé convalescence
Blocks
Redacteur
Texte

L’accès aux soins à la campagne 

Située dans une partie boisée de la vallée du Rhône, l’Ardèche est une région superbe, mais l’offre de santé y est plus restreinte que dans les autres régions. Catherine Soulié, la directrice de l’établissement, précise la mission de l’établissement : « Nous sommes un établissement de soin privé, mais à but non lucratif, qui peut accueillir 50 personnes en hospitalisation complète. Nous avons pour mission de prendre en charge des patients pour qu’ils puissent rester proches de leur lieu de vie, lorsqu’ils sont dans l’incapacité temporaire de retourner chez eux après une hospitalisation. » Les patients adressés par les hôpitaux voisins sont accueillis au Château pour une durée moyenne d’une vingtaine de jours. 70 % d’entre eux ont plus de 70 ans, et viennent majoritairement de la Drôme, de l’Ardèche, mais aussi de l’Isère et du Rhône.

Block: Texte + Image
Image
Soins de suite et de réadaptation santé convalescence
Texte

La même qualité de prise en charge que tout autre centre de soins de suite

Le patient bénéficie d’une prise en charge globale par une équipe de professionnels composée de médecins, d’infirmières, d’aides-soignantes, d’un masseur-kinésithérapeute, d’une ergothérapeute, d’une psychologue, d’une assistante sociale. Ils assurent des soins de différents types : rééducation de la marche et de l’équilibre, soins respiratoires et cardiaques, suivi neurologique et psychiatrique. Les pathologies sont très variées, allant de l’orthopédie ou l’oncologie en passant par la psychiatrie (patients chroniques stabilisés) et la chirurgie, pour ne citer qu’elles. Tout est fait pour que chacun retrouve confiance et mobilité,
en toute sécurité. À l’issue de leur séjour, 76 % des patients rentrent chez eux, les autres sont orientés vers des structures de type maison de retraite médicalisée, ou sont réhospitalisés si leur état de santé s’aggrave. « Nous faisons le maximum pour favoriser le retour à domicile, avec, si nécessaire, la prescription d’aides
comme le portage des repas, l’intervention d’une infirmière ou d’un masseur-kinésithérapeute à domicile, ou la présence d’une auxiliaire de vie lorsque l’autonomie est insuffisante. »

Texte

Un accueil inconditionnel

Fidèle aux valeurs et à l’éthique de l’Armée du Salut, l’établissement a la particularité d’accueillir aussi bien des personnes aisées que des personnes en situation de précarité ou d’isolement. L’assistante sociale est très sollicitée car c’est le seul établissement de ce type sur le territoire. L’équipe médicale peut être amenée à traiter des personnes en sevrage qui ont besoin de cette convalescence aidée pour rompre avec leurs addictions. « Il règne ici une vraie mixité sociale, précise Catherine Soulié, qui nous permet d’avoir des résultats encourageants, notamment en ce qui concerne l’insertion sociale des personnes les plus fragiles. » Viennent aussi dans ce bel endroit champêtre des personnes pour qui ce sera la dernière demeure : le centre dispense des soins palliatifs. C’est donc un lieu d’humanité tout autant qu’un établissement de soins, dont il se dégage une atmosphère assez indéfinissable, partagée par les patients, les professionnels et les familles. Il faut dire que l’endroit est propice à la sérénité, entre nature verdoyante et montagnes paisibles.

Tags
Type de la publication
Actualité