Type de la publication
Actualité

Comment aider les personnes sans-abris ? Episode 2 : Répondre aux besoins vitaux

Publie le : 23 décembre 2019
Texte présentation

Vous vous êtes inscrit.e pour recevoir nos conseils afin d’aider les personnes à la rue. Retrouvez dans ce numéro nos conseils pour répondre aux besoins vitaux des personnes que vous rencontrez. La vie à la rue expose les personnes sans-abris à de nombreuses contraintes et privations liées à l’absence de logement. Se laver, changer de vêtements, aller aux toilettes ou trouver de la nourriture et de l’eau potable, sans oublier la gestion des règles pour les femmes à la rue, les personnes vivant à la rue ne peuvent pas toutes subvenir à leurs besoins vitaux. 
 

Image à la une
Blocks
Redacteur
Block: Texte + Image
Image
Texte

Elle a faim ?

Vous pouvez bien entendu demander à la personne ce dont elle a envie et le lui acheter. Mais afin de trouver des solutions de plus long terme, nous vous recommandons de consulter la rubrique « solidarité » du site internet de votre mairie. Vous y retrouverez la liste des lieux de distribution de repas et les accueils de jour où la personne pourra prendre un petit-déjeuner et se mettre à l’abri. 
Si vous êtes à Paris, vous pouvez encourager la personne à se rendre à distribution de repas qui a lieu tous les soirs au 11H rue Léon-Jouhaux à Paris (10ème) métro République (ligne 3 et 11) et qui se déroulé de 18h30 à 20 heures. 
Pour le petit-déjeuner, vous pouvez inviter la personne, si elle peut se déplacer, à se rendre à la distribution gratuite des petits-déjeuners de l’Armée du Salut sur le parvis de la gare de l’Est, Place du 11 novembre 1918, 75010 Paris, tous les matins à partir de 6h30. 
Le site internet de la Ville de Paris et les Guides de solidarité contiennent la liste de tous les restaurants solidaires et lieux de distribution (https://www.paris.fr/pages/distribution-de-repas-123).

Image
Texte

Elle a froid ?

En hiver, les températures peuvent vite descendre et devenir négatives. Ce qui peut rendre encore plus difficile la vie à la rue. Si la personne que vous rencontrez vous dit avoir froid. Encouragez-la à appeler le 115 car avec à la chute des températures, l’Etat est souvent amené à ouvrir, dans toutes la France, des places d’hébergement d’urgence supplémentaires pour mettre les personnes à l’abri. Elles pourront y trouver un lieu pour dormir à l’abri et être suivie par un travailleur social. Les accueils de jour -aussi appelés Espaces Solidarité Insertion- et lieux publics permettent également de se mettre à l’abri un moment. Les cartons sont toujours utiles pour s’isoler un peu du sol et les couvertures de survie pour garder sa propre chaleur. En plein hiver, l’Etat ouvrira peut-être près de chez vous des accueils de nuit ouverts à tous. Il ne sera pas possible d’y dormir dans un lit mais des banquettes ou fauteuils permettent déjà de se mettre à l’abri du froid. 
 N’hésitez également pas à offrir une soupe chaude, un café, un repas consistant ou des vêtements chauds et un duvet (plus imperméable et pratique qu’une couverture). Si vous estimez que la personne est en situation de danger, appelez les services d’urgences : le 18 pour les pompiers.  
 

Block: Texte + Image
Texte

Elle doit se soigner en urgence ?

Les personnes sans-abris n’ont recours que de façon très aléatoire aux services des médecins. Soit, elles ne connaissent pas les structures médicales de proximité, soit elles ne veulent pas s’y rendre. Respectez leur choix. Vous pouvez tout de même proposer à la personne d’aller dans une permanence d’accès aux soins de santé (PASS). À Paris et partout en France, il existe des PASS situées dans les hôpitaux publics, et destinées aux personnes sans aucune couverture de santé, qu’elles soient en situation régulière ou non. Vous pouvez également demander à la personne si elle une couverture médicale comme la Protection universelle maladie (Puma) ou l’Aide médicale d’Etat (AME). Avec ces couvertures médicales, elles peuvent avoir accès aux soins médicaux et hospitaliers. Et si vous êtes face à une urgence vitale, appelez le Samu (composez le 15 sur votre téléphone) ou les pompiers (composez le 18 sur votre téléphone).

Elle veut se laver ?

Dans la majorité des grandes villes de France, vous pouvez trouver la liste des bains-douches municipaux gratuits. 
Les personnes sans-abris peuvent également se laver gratuitement dans les accueils de jour. A Paris, l’Armée du Salut dispose de deux accueils de jour (ESI Saint-Martin, dans une station de métro face au 31 Boulevard Saint-Martin, 75003 Paris, métro ligne 3 et 11 arrêt République - Maison du Partage Maison du Partage, 32 Rue Bouret, 75019 Paris, métro ligne 7bis arrêt Bolivar). 
Depuis quelques années, il existe des douches mobiles à Bordeaux et Paris. Lancée par l'association Mobil'douche, la douche mobile permet aux personnes sans-abri de se laver gratuitement à bord de ses camping-cars aménagés en douche.
La personne que vous rencontrez est une femme ? Sachez qu’il existe des structures et centres d’accueil et d’hébergement exclusivement réservés aux femmes. A Paris (13ème arrondissement), la Fondation de l’Armée du Salut et l’ADSF, l’Association pour le développement de la santé des femmes gèrent la Cité des Dames qui propose un accueil, inconditionnel, ouvert vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept et réservé aux femmes à la rue. Les femmes peuvent s’y reposer, s’y nourrir, rencontrer des sages-femmes, psychologues ou travailleurs sociaux et être orientées vers un centre d’hébergement adapté à leur besoin. 
Vidéo de la Cité des Dames ? [OK si on est sur notre site internet à ce moment-là de la newsletter]
Si vous ne savez pas vers quelle structure orienter la personne à la rue, contactez votre mairie : elle est en mesure de vous renseigner ou de vous indiquer une structure compétente.

 
 

Texte

Elle veut déposer ses affaires dans un endroit sécurisé ?

Si la personne que vous rencontrez vous formule le souhait de déposer ses affaires dans un endroit sûr, vous pouvez l’inviter à se rendre ou vous pouvez même l’accompagner dans une bagagerie. A Rennes, Lyon ou Paris, il existe de nombreuses bagageries sociales qui permettent aux personnes sans-abris de déposer leurs affaires matin et soir, 7 jours sur 7, en toute sécurité. 
Certaines associations proposent également des coffres-forts numériques où numériser et stocker ses documents les plus importants.

Réseau citoyen actif : Vous n’êtes pas seul

Le Carillon est un réseau citoyen qui regroupe des commerçants de proximité acceptant de rendre une série de services aux personnes sans-abri, au sein de leur boutique. Le fonctionnement est simple : les commerçants partenaires signalent par le biais de vignettes collées sur leur devanture les services accessibles à tous et gratuitement parmi lesquels : prendre un verre d’eau, utiliser les toilettes, réchauffer un plat, récupérer les invendus, accéder à une trousse de soins de premier secours, faire garder ses affaires pour une journée, affranchir une lettre ou tout simplement discuter.
Retrouvez sur https://www.lecarillon.org/ les services proposés près de chez vous aux personnes en difficulté.

Dans notre prochaine newsletter, nous vous présenterons les principales organisations qui offrent un hébergement, ou un accompagnement aux personnes sans-abris. 
 

Image
Type de la publication
Actualité