Type de la publication
Actualité

L’Autre Drame : l’Armée du Salut alerte sur la situation dramatique de milliers de sans-abris

Publié le : 16 décembre 2020
Texte présentation

A l’occasion du lancement de sa campagne hivernale, la Fondation de l'Armée du Salut a hissé les couleurs des milliers de sans-abris près de la Tour Eiffel, et dévoilé depuis le pont d’Iéna un drapeau bleu-blanc-rouge de 8 mètres sur 6, revisité par le photographe cubain militant Erik Ravelo. 

Image à la une
L’autre drame : l’Armée du Salut alerte sur la situation dramatique de milliers de sans-abris
Blocks
Redacteur
Texte

N'oublions pas les hommes, les femmes et les enfants sans-abris

Alors que la France compte désormais 10 millions de personnes vivant dans la pauvreté. Alors qu’en 2019, près de 300 000 personnes étaient sans domicile en France, dont 38% de femmes. Aujourd’hui, nous souhaitions rappeler que pendant la pandémie, un autre drame national continue de se jouer, et c’est celui des personnes sans abri. Des hommes et des femmes, certaines avec des enfants souffrent particulièrement de la crise de la covid-19 et les deux confinements tendent à les rendre invisibles. Ne les oublions pas. 

Le confinement hier, le couvre-feu aujourd’hui. La crise sanitaire actuelle aggrave les inégalités sociales et frappe durement les sans-abris. Ils sont livrés à eux-mêmes. Les difficultés d’accès à des lieux où se réchauffer ou prendre un repas chaud, se nourrir ou se laver sont accrues. 

Cette campagne coup de poing a été menée dans le cœur symbolique de Paris : la tour Eiffel. Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue sur le Pont d’Iéna, le président de la Fondation de l’Armée du Salut, Daniel Naud, a tenu à mettre en lumière le « décalage entre l’image d’un Paris de carte postale et la réalité des personnes qui vivent sous les superbes ponts » de la capitale de la France.

Video, diagramme, etc
Block: Texte + Image
Image
L’Autre Drame : l’Armée du Salut alerte sur la situation dramatique de milliers de sans-abris
Texte

« La crise sanitaire est une bombe sociale à retardement »

Bleu. Blanc. Rouge. C’est une manière de faire le portrait de la France d’aujourd’hui, de s’interroger sur la manière dont nous faisons ou non collectivement vivre la devise de la République, Liberté, Egalité, Fraternité. 

Les dégâts collatéraux causés par le premier confinement ont déjà eu leur impact sur des milliers de personnes précaires. Cela a été traduit en chiffres à l’issue d’une enquête menée avec Action Contre la Faim et ADSF Agir pour la Santé des Femmes dans une de nos distributions alimentaires parisiennes. Les chiffres sont éloquents : 50% des bénéficiaires interrogés n’avaient pas recours à l’aide alimentaire avant la crise de la Covid-19. Chez les familles, 23% des enfants ont été contraints de réduire leur consommation alimentaire en raison de la crise. « La crise sanitaire est une bombe sociale à retardement : en 2021 comme en 2022, nul ne doute que nous aurons davantage de personnes à la rue », a alerté Samuel Coppens, porte-parole de la Fondation de l’Armée du Salut. 

Dès aujourd’hui, la mobilisation de chacun d'entre nous est donc essentielle pour aider les personnes sans-abris, exclues, sans emploi, isolées, sans distinction d’origine. C’est ce message que nous avons souhaité rappeler grâce à cette action menée dans différents quartiers de Paris. La Place de la Bastille, la Place de la République, la Place de l’Opéra, les Halles… tout au long de la journée de mercredi, des stickages ont été réalisés à partir de ce visuel-choc dans plusieurs lieux de passage parisiens. 

La campagne sera présente en affichage dans les villes de Lyon, Marseille, Mulhouse, Nice, Paris et Strasbourg et sur internet. Un spot radio diffusé sur Europe 1, France Inter, France Info, France Bleu et Radio Classique complètera le dispositif.

Video, diagramme, etc
Type de la publication
Actualité