Diapos
Image
A propos de l'établissement

Un accueil innovant pour personnes âgées dépendantes et handicapées vieillissantes 

L'EHPAD-FAM « Résidence Laury Munch » de la Fondation de l'Armée du Salut a débuté son activité le jeudi 09 février 2012.

Recréer un « chez-soi »

La Résidence Laury Munch accueille sur un même site des personnes âgées dépendantes en Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) et des personnes handicapées vieillissantes en FAM (Foyer d’accueil médicalisé). Les deux établissements au même endroit, avec pour vocation d’accueillir, selon les besoins, des parents âgés dépendants et leur(s) enfant(s) handicapés vieillissants, permettant ainsi le maintien dans les meilleures conditions du lien familial. La Résidence comprend également des places en accueil de jour à la fois pour personnes âgées dépendantes et pour personnes handicapées vieillissantes. 

 Aussi bien la conception du bâtiment nouvellement construit que le projet de la résidence ont pour objectif d’en faire un lieu de vie accueillant, bientraitant, ouvert sur l’extérieur. L’établissement a le souci que chaque résidant puisse se sentir chez lui et y recrée une intimité (par exemple, en pouvant personnaliser sa chambre). Cette « chaleur d’un environnement humain » se manifeste également par un souci particulier accordé aux repas (vaisselle, menus), qui sont un moment particulièrement important dans la vie quotidienne des personnes âgées. L’établissement s’inscrira, en outre, dans une dynamique de réseau au sein de la Fondation de l’Armée du Salut, qui compte déjà, sur le plan national, cinq Ehpad et deux Fam. 

 Les personnes accueillies à la Résidence Laury Munch sont accompagnées par une équipe pluridisciplinaire (soins, animation, restauration, vie collective, etc.). La plupart des professionnels interviendront à la fois au sein de l’Ehpad et du Fam, ce qui facilitera la création de liens entre accompagnants et résidants. Les équipes ont également le souci de favoriser la participation des résidants à la vie collective et aux activités proposées. 

Un nom qui évoque une histoire de solidarité strasbourgeoise

 L’Alsace et l’Armée du Salut ont déjà une longue histoire en commun. Depuis plus d’un siècle se sont succédées, à Strasbourg, un grand nombre de figures de l’Armée du Salut, parmi lesquelles Laury Munch, appelée affectueusement « tante Laury », officière locale du poste de Strasbourg et chargée de la Ligue du Foyer (le groupe des dames) durant plusieurs décennies.