Type de la publication
Actualité

Fin de la trêve hivernale : la rue, la seule place réservée aux personnes sans-abri

Publie le : 27 mars 2019
Texte présentation

Comme chaque année, à partir du 31 mars, des milliers de places d’hébergement hivernal fermeront. Cette année encore, ce sont des drames humains qui se joueront partout en France et notamment dans des établissements franciliens de la Fondation de l’Armée du Salut, comme à Lyon, Lille et Belfort. En France, ce sont au minimum 8 000 personnes accueillies en urgence dont des femmes avec enfants se retrouveront progressivement à la rue. Cliquez ici pour voir la vidéo de l'opération.

Image à la une
Fin de la trêve hivernale : la rue, la seule place réservée aux personnes sans-abri
Blocks
Redacteur
Texte

Malgré une forte mobilisation des services de l’État durant cet hiver et des associations pour ouvrir jusqu’à 15 000 places d’hébergement ou de « mise à l’abri » en complément des centres d’hébergement ouverts toute l’année, la situation est toujours extrêmement tendue dans plusieurs villes de France.

Une situation qui risque de s’aggraver car le 31 mars marque la fin de la trêve hivernale mais cette date signe surtout la fermeture de milliers de places d’hébergement.

Afin que ce drame humain des remises à la rue ne soit pas passé sous silence, la Fondation de l’Armée du Salut a organisé le jeudi 28 mars une opération coup de poing, pour matérialiser quelle est la seule place réservée aux personnes sans domicile, à savoir la rue. 

Toute la nuit et au petit matin, ce sont donc des dizaines de marquages au sol qui ont été réalisés dans la capitale, afin de délimiter la place réservée aux personnes sans-abri à la fin de l’hiver, à savoir un morceau de trottoir. Une opération qui vise à alerter l’opinion et les pouvoirs publics sur les risques humanitaires que présentent la fin de la trêve hivernale et la fermeture progressive des centres d’hébergement d’urgence ouverts pendant l’hiver. 

Une seule solution : la pérennisation de toutes les places d’accueil d’urgence, été comme hiver

Block: Texte + Image
Texte

Cette initiative imaginée avec l’agence Y&R Paris se retrouve également dans la presse quotidienne nationale et sur les réseaux sociaux, afin d’amplifier la mobilisation. 

Sans solution de logement ou d’hébergement stable, des milliers de personnes en situation de précarité dont des femmes avec des enfants vont en effet se retrouver à la rue. Les conséquences de ces remises à la rue sont bien connues : ruptures d’accompagnement social, réductions des possibilités d’insertion et d’accès rapide au logement, décrochage scolaire, non-recours au 115.

Une seule solution face à cela, la pérennisation de toutes les places d’accueil d’urgence, car le besoin d’avoir un toit et de se nourrir est le même toute l’année, été comme hiver. 

Pour en savoir plus sur nos actions et continuer de suivre l’évolution de la situation concernant les remises à la rue inscrivez-vous à notre newsletter

Texte
Tags
Type de la publication
Actualité