Armée du Salut - Établissements - Actualités

NewsletterSalut

Abonnez-vous à notre Lettre d'information :

Accès rapide
Sondage express

Quelle action de solidarité préférez-vous entreprendre pour combattre la pauvreté ?

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Interviews
  • Favoris
  • Partager
  • Imprimer

Les actualités

Les derniers interviews

« On garde espoir et on se bat », portrait d’un réfugié engagé

Arrivé du Kosovo avec sa famille comme réfugié en mars 2011, puis hébergé et accompagné par la Fondation de l’Armée du Salut à Belfort, Sait H raconte son parcours d’intégration, celui d’un homme qui se bat pour sa vie et celle de sa famille en France.

« Pour une société dont le prendre soin serait le cœur »

Jérôme Pellissier est psychogérontologue, formateur, et auteur de plusieurs ouvrages. Il est intervenu fin 2016 dans le cadre des rencontres du groupe éthique de la Fondation de l’Armée du Salut.

Michaela : 30 ans de bénévolat et toujours engagée

Michaela travaille dans le milieu de l’informatique. Elle est bénévole à l’Armée du Salut depuis plus de deux ans. D’abord bénévole à l’épicerie sociale de Paris, elle est récemment devenue une des coordinatrices de l’équipe de bénévoles des « Soupes de nuit » à Paris, ces distributions alimentaires d’urgence pour personnes en difficulté.

Depuis 1933, des ateliers d’insertion pour voler de ses propres ailes

Dès l’origine, en 1933, l’objectif des ateliers de la Cité de Refuge, à Paris dans le XIIIème arrondissement, est de permettre aux personnes accueillies de se réinsérer dans la société et reprendre confiance en soi. 83 ans plus tard, en 2016, ils gardent toujours la même vocation : former professionnellement les personnes et les aider à voler de leurs propres ailes. Entretien avec Laurent Poisson, responsable des ateliers professionnels.

D’un logement à un centre d’hébergement : comment la vie de Christiane a basculé ?

Christiane est accueillie au Bon Foyer depuis septembre 2015. Originaire de Guebwiller (Haut-Rhin), cette quinquagénaire vivait une vie stable et paisible. Mais l’alcoolisme de son mari et de ses enfants a fait basculer sa vie. Aujourd’hui, elle tente de rassembler les morceaux d’une existence qui a été brisée par la violence conjugale et la dépression.

A la rue pendant deux mois, puis "un jour la Fondation de l'Armée du Salut m'a accueilli"

Expulsé de son logement, perte de son emploi, à la rue pendant deux mois. La vie de Stéphane, 48 ans, a basculé en peu de temps. Aujourd'hui, accueilli par la Fondation de l'Armée du Salut, à la Cité de Refuge (Paris), il recolle progressivement les morceaux brisés de sa vie.

jav-pop.net