Armée du Salut - Établissements - Actualités

NewsletterSalut

Abonnez-vous à notre Lettre d'information :

Accès rapide
Sondage express

Quelle action de solidarité préférez-vous entreprendre pour combattre la pauvreté ?

votes: 7146
17% 17 %
63.6% 63.6 %
14.3% 14.3 %
5.1% 5.1 %
Vous êtes ici : Accueil > Armée du Salut > Notre Histoire > Lieux de vie et de mémoire > Le Château d'Auvilliers
  • Favoris
  • Partager
  • Imprimer

Un Château pour les personnes handicapées

D'un relais de la Marquise de Pompadour, l'Armée du Salut a fait un établissement chaleureux qui accueille et suit des personnes handicapées mentales adultes.

La plupart des faits rapportés ici sont issus du livre "Des lieux d'histoire pour reconstruire des vies".

Chez madame la Marquise

Si le lieu a été occupé dès l'antiquité, la bâtisse fut contruite au XVIIe siècle pour Jacques de Monsures et Charlotte de Fautereau, son épouse. Une des tours, cependant, remonte à la Guerre de Cent ans pendant laquelle le château a été brûlé par les troupes de Lord Sallisbury (1428).

Le 7 mars 1761, Paul-Louis de Benzy cède la propriété à Madame de Pompadour, par devant les notaires parisiens Aleaume et Dubarie. La favorite de Louis XV utilise les lieux comme étape sur la route de son château de Ménard. Elle revendra le domaine à Jean-François-Claude Perrin de Cypierre, intendant de l’Orléanais, son voisin immédiat, déjà propriétaire du château de Chevilly.

Après la Révolution, le château passe en diverses mains. Au cours des combats qui ensanglantent Artenay, le 10 octobre 1870, il sert d’ambulance militaire. Le moulin brûle le 3 décembre suivant, au cours d’une nouvelle bataille.

Part 2

Un leg mis au service des personnes handicapées mentales adultes

Fernand Colombel, dernier particulier propriétaire du Château d'Auvilliers, le lègue, en 1939, à l'Armée du Salut avec le Château de Radepont.

Après guerre, le domaine servira de colonie de vacances. Mais, en 1955, elle est remplacée par une ferme-école qui accueille les garçons les plus fragiles du Domaine de Morfondé (Seine et Marne).

Le centre d’apprentissage agricole se structure à partir de 1961. Cinq ans plus tard, il devient institut médico-éducatif. Depuis juin 1985, l’établissement comprend un foyer pour l’hébergement de personnes handicapées mentales adultes et un centre d’aide par le travail.

Ils sont aujourd'hui 42 à vivre et travailler au château. 16 autres personnes habitent à l'extérieur et ne sont là que la journée.

Le Château d'Auvilliers, c'est également une véritable entreprise qui permet à chacun de trouver sa place et de s'épanouir au mieux de ses capacités.

Elle propose des ateliers de floriculture, création et entretien d'espaces verts, second oeuvre en maçonnerie, sous-traitance industrielle et la possibilité de détachement en entreprise.

Le produit des ateliers de floriculture est en vente aux serres du château. Les familles peuvent se rendre à la ferme pédagogique où, en plus de découvrir les animaux, elles profiteront d'activités équestres.