Armée du Salut - Établissements - Actualités

NewsletterSalut

Abonnez-vous à notre Lettre d'information :

Accès rapide
Sondage express

Quelle action de solidarité préférez-vous entreprendre pour combattre la pauvreté ?

Vous êtes ici : Accueil > Espace presse > Communiqués de presse

Communiques de presse

L'Armée du Salut se mobilise pour porter secours aux victimes du séisme en Haïti

Publié le :22 janvier 2010

Après le choc du tremblement de terre qui a frappé Haïti et Port-au-Prince le 12 janvier, le temps est maintenant à l’aide d’urgence et aux premiers bilans. L’Armée du Salut, présente depuis soixante ans, se mobilise pour porter secours aux victimes, malgré les dommages subis par ses bâtiments et la disparition de certains de ses membres.

Les derniers chiffres concernant les victimes feraient mention d’au moins 75.000 morts et 250.000 blessés. Du fait des destructions d’habitations engendrées par le séisme, l’urgence consiste également à reloger près d'un million de sinistrés. Rien qu’à Port-au-Prince, on estime à au moins 500.000 le nombre de sans-abri.

Ces derniers vivent souvent avec pas ou peu de vivres et dans des conditions sanitaires déplorables. Il est hélas fréquent de trouver des femmes se lavant à côté de déchets ou des enfants faisant leurs besoins au milieu des rescapés. La tâche qui attend le gouvernement, l’ONU et les équipes de secours internationales est par conséquent immense.

L'espoir de retrouver des personnes vivantes sous les décombres étant maintenant quasiment nul, les secours concentrent leurs efforts sur la distribution de l'aide et sur la recherche de solutions pour apporter un toit aux sans-abri. Les autorités haïtiennes ont ainsi déclaré que plusieurs "villages" pouvant accueillir chacun 10.000 personnes allaient être installés aux abords de Port-au-Prince.

L’Armée du Salut touchée …

Présente à Haïti depuis 1950, l’Armée du Salut compte 7 000 membres et dispose d’un hôpital, deux cliniques, deux maisons d’enfants, 60 paroisses, un programme d’aide aux malades du sida et 48 écoles accueillant 10 000 enfants.

A Port-au-Prince, tandis que l’orphelinat, l’école, l’hôpital et l’église ont subi d’importants dommages, quelques bâtiments plus petits étaient eux complètement détruits. Le bâtiment des services administratifs, qui n’a, lui, subi que des dommages mineurs, sert de centre de coordination des opérations d’urgence.

Des milliers de personnes ont fait du terrain de football situé derrière les locaux de l’Armée du Salut leur habitation. Les équipes d’urgence concentrent notamment leurs efforts vers ces personnes.

Même si l’orphelinat a subi quelques dommages, il continue à prendre soin des 52 enfants accueillis et se prépare à accueillir 135 bébés et enfants en bas âge venus d’un orphelinat situé en campagne.

A Fond-des-Nègres (200 km de Port-au-Prince), la clinique Bethel, l’hôpital de l’Armée du Salut, a également subi quelques dégâts. Il ne s’agit heureusement pas de dégâts majeurs et surtout personne n’a été blessé. Malgré les dégâts, le personnel a répondu immédiatement aux besoins des habitants, en leur offrant un abri, de la nourriture et de l'eau potable.

Le Chef de l’Armée du Salut dans les Caraïbes, le colonel Onal Castor, présent sur place aux côtés des équipes, précise que tous les officiers (actifs et retraités) présents sur place au moment du tremblement de terre sont vivants. Nous déplorons en revanche la disparition de plusieurs soldats du Poste de Port-au-Prince, notamment le Sergent-Major Mesguere Anglade.

… Mais l’Armée du Salut mobilisée aux côtés des Haïtiens

Engagée sur place dès les premières heures, l’Armée du Salut poursuit sa mission à Haïti en apportant au mieux aux sinistrés aide et assistance. Ce sont aujourd’hui près de 700 salutistes d’Haïti qui sont sur le terrain.

Le premier souci a été d’aider un maximum de survivants en leur apportant de quoi se nourrir, boire et s’abriter. En plus des équipes présentes sur place, le Quartier Général International de l’Armée du Salut (présente à Haïti comme dans 118 autres pays à travers le monde, lire www.armeedusalut.fr/fondwww.html) a envoyé des renforts qui, depuis la Jamaïque et le sud de la Floride, mettent en place le plan d’aide et organisent la logistique.

Les premiers secours de l’Armée du Salut sont arrivés dès le vendredi 15 janvier. Aux côtés du gouvernement Haïtien et de l’armée américaine, leur aide a permis de remettre en fonctionnement l’aéroport de Port-au-Prince afin qu’il puisse accueillir les avions apportant de l’aide aux victimes du tremblement de terre.

Les équipes de l’Armée du Salut qui travaillent en collaboration avec l’armée haïtienne et les Nations Unis ont également collaboré afin de mettre en place le transport des vivres, leur sécurisation ainsi que l’organisation de la distribution.

Le 17 janvier, 14 personnes du service médical de l’Armée du Salut, dont huit médecins, sont arrivés d’Amérique du Nord avec du matériel médical. D’autres équipes les ont ensuite rejoints.

Le même jour était célébré un office en plein air devant 1000 personnes.

Le 19 janvier après-midi, l’Armée du Salut a pu commencer à distribuer des denrées alimentaires. Ce sont ainsi près de 6.000 personnes qui ont pu recevoir une semaine de vivres. Afin de pouvoir venir en aide à un nombre plus important de victimes, un million de repas sont également arrivées le 19 janvier en provenance des Etats-Unis.

Outre l’importation d’une grande quantité de nourriture, l’Armée du Salut organise également l’envoi vers Haïti de bouteilles d’eau, de tentes, de lampes torches, de 56.000 unités de purification d’eau et de plusieurs véhicules médicalisés.

Les équipes de secours rencontrent en revanche des problèmes liés au fait qu’il devient difficile de se procurer du carburant. Si quelques centres de l’Armée du Salut fonctionnent en partie à l’énergie solaire, beaucoup sont eux dépendants de groupes électrogènes fonctionnant au fuel. L’action d’urgence continue malgré tout.

Si personne ne sait encore combien de temps durera la phase d’urgence, l’Armée du Salut a par ailleurs déjà annoncé que, une fois la situation d’urgence stabilisée, ses équipes resteront sur place afin de contribuer aux opérations de déblaiement et de reconstruction.

Informations mises à jour le 22 janvier 2010.

Contact Presse :
Pierre-Baptiste Cordier
01 43 62 25 27

------
Paris, 22 janvier 2010


Inauguration à Pleugueneuc (35) d’une maison de la seconde chance pour les jeunes

Le vendredi 16 septembre 2016, à 11h30, sera inauguré à Pleugueneuc (35) le « lieu de vie » Les Crêts Péclets, désormais géré par la Fondation de l’Armée du Salut. Repris par la Fondation en 2015, l’établissement accueille aujourd’hui 6 jeunes en rupture sociale, familiale et scolaire afin qu’ils retrouvent un second souffle.

En été, l’Armée du Salut maintient son aide alimentaire d’urgence

Selon l’Observatoire des inégalités, près de 4 millions de personnes en France dépendent de l’aide alimentaire pour manger à leur faim. Certaines ont pourtant un travail ou une petite retraite mais n'ont pas pour autant les moyens de se nourrir.

Ouverture d’un camp humanitaire pour les réfugiés à Paris : la Fondation de l’Armée du Salut salue l’initiative de la Mairie de Paris et se porte volontaire pour s’engager à ses côtés

La Maire de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé le 31 mai, l’ouverture d’un camp humanitaire dans le Nord de la capitale pour faire face aux flux importants de réfugiés à Paris.

Le 12 mai 2016, pose de la première pierre du Toit Solid’Air, à Reims

Le jeudi 12 mai 2016, a été posée à Reims, la première pierre du Centre d’hébergement d’urgence Le Toit Solid’Air. Cette journée marque le remplacement des anciens préfabriqués devenus vétustes par de nouveaux bâtiments. Le Toit Solid’Air ouvrira ses portes à l’automne 2016 pour accueillir 21 femmes et hommes.

Le 19 janvier à 15H, inauguration d’un nouveau Centre d’Hébergement à Florange pour l’accueil de 60 personnes

L’Escale, le Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale de la Fondation de l’Armée du Salut, à Florange (Moselle), sera inauguré le mardi 19 janvier 2016, à 15 heures. Construit par Présence Habitat ce Centre d’Hébergement pourra accueillir une soixantaine de personnes seules, en couples et des familles en difficulté.

Jeudi 24 septembre, temps fort de l’anniversaire des 30 ans d’Auvilliers au service des travailleurs handicapés

Il y a 30 ans, en 1985, ouvrait ses portes, au Domaine du Château d’Auvilliers, à Artenay, un Centre d’Aide par le Travail, afin d’employer des personnes qui n’étaient pas en mesure de travailler dans une entreprise ordinaire. Un foyer était également construit afin de leur permettre d’habiter au Domaine. 30 ans plus tard, l’établissement est toujours là et a même développé de nouveaux modes d’hébergement et de nouvelles activités économiques. Elus, financeurs, partenaires et donateurs viendront au Domaine fêter ses 30 ans d’existence, le jeudi 24 septembre, dès 9H30.

L’Armée du Salut fête ses 150 ans

Le 2 juillet 1865, le Pasteur anglais William Booth fondait un mouvement désireux d’apporter le salut aux plus pauvres de la société. Une démarche résumée, par le célèbre slogan «Soupe, Savon, Salut». Aujourd'hui, l'Armée du Salut est active dans 127 pays et compte 1,7 million de membres.

L’exclusion et l’aide alimentaire ne prennent pas de vacances

Distributions de repas et lancement d’une campagne collaborative, l’Armée du Salut sur tous les fronts cet été. Alors que de nombreuses associations ont tendance à diminuer leurs aides aux personnes démunies pendant l’été faute de bénévoles, voire à fermer leurs portes, la Fondation de l’Armée du Salut s’organise depuis plusieurs années pour assurer sa mission d’aide alimentaire pendant les deux mois d’été.