Armée du Salut - Établissements - Actualités

NewsletterSalut

Abonnez-vous à notre Lettre d'information :

Accès rapide
Sondage express

Quelle action de solidarité préférez-vous entreprendre pour combattre la pauvreté ?

votes: 7129
17% 17 %
63.7% 63.7 %
14.2% 14.2 %
5.1% 5.1 %
Vous êtes ici : Accueil > Espace presse > Communiqués de presse

Communiques de presse

L’Armée du Salut dénonce l’arrestation dans un de ses établissements d’une famille kurde yézide et son expulsion vers la Pologne

Publié le :11 mai 2010

Lundi 10 mai à 6H25, une quinzaine de policiers a pénétré dans un centre d’hébergement de la Fondation de l’Armée du Salut - lieu de domicile privé-afin d’arrêter puis d’expulser vers la Pologne une famille kurde yézide originaire de Géorgie. La Fondation de l’Armée du Salut dénonce une expulsion violente dans la manière dont elle s’est réalisée et inadmissible dans son principe.

Le lundi 10 mai 2010 à 6h25, alors que tous les résidents du Nouvel Horizon dormaient encore, une quinzaine de policiers a pénétré dans ce Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale de la Fondation de l’Armée du Salut à Reims (lieu de domicile privé), afin d’arrêter puis d’expulser une famille kurde yézide. Cette famille, composée de trois enfants de 1 à 10 ans, des parents et de la grand-mère, était arrivée en France via la Pologne, avant de trouver refuge à la Fondation de l’Armée du Salut.

La famille venait de Géorgie, pays où, comme le pointait en avril 2005 un rapport de la Fédération Internationale des ligues des Droits de l’Homme (FIDH), les Kurdes yézides sont parfois victimes d’exactions policières. Après avoir fui la Géorgie, cette famille est entrée dans l’Union Européenne par la Pologne et y a déposé une demande d’asile.

Depuis novembre avait commencé l’accompagnement de la famille par les travailleurs sociaux de la Fondation de l’Armée du Salut. Les enfants étaient scolarisés, les parents avaient déposé une nouvelle demande, demande finalement refusée. Le père avait par ailleurs déjà subi la perte d’un rein et la grand-mère souffrait d’hypertension. Rien de tout cela n’a empêché la mise en marche de leur expulsion vers la Pologne.

La Fondation de l’Armée du Salut dénonce aujourd’hui une expulsion violente dans la manière dont elle s’est déroulée et inadmissible dans son principe.

Alors que la loi l’exige, aucun document judiciaire ou administratif n’a été produit par les forces de police au cours de l’intervention afin de justifier leur action. Les policiers ont ensuite refusé la médiation de la travailleuse sociale présente afin de rendre l’expulsion moins traumatisante pour la famille, pour l’ensemble des personnes accueillies et pour les salariés de l’établissement. Les policiers sont ainsi rentrés dans plusieurs chambres avant de trouver celles où dormait la famille, violant ainsi plusieurs domiciles. L’ensemble de l’arrestation s’est déroulé dans un climat de panique entretenu par le fait que les policiers ont réveillé de force les enfants. La mère fit elle-même plus tard un léger malaise dans l’escalier.

Pour la Fondation de l’Armée du Salut ce mode opératoire porte une grave atteinte aux droits et à la dignité des personnes . Ce type d’intervention policière met en place un rapport de force et d’intimidation entre les associations et les forces de police.

Elle risque également de jeter le discrédit sur les solutions d’hébergement et d’accompagnement proposées par les associations. Il est pour autant capital que chaque personne en situation d’exclusion continue de faire appel aux hébergements existants et s’y sente en sécurité, avant d’entamer un parcours de reconstruction. Il est par ailleurs inadmissible d’expulser vers la Pologne, où elle n’a aucune attache, une famille qui a trouvé en France un hébergement et débuté un parcours d’insertion.

En tant que signataire de la Charte des exilés, la Fondation de l’Armée du Salut rappelle que notre pays se doit de mettre un terme à toutes les formes de violence dont sont victimes les exilés dès lors qu’ils entrent dans l’Union Européenne. Elle affirme l’importance fondamentale des principes de prise en charge effective et sans condition des mineurs, d’hébergement digne et durable, d’accès pour tous à l’éducation, à la formation et à des mesures d’accompagnement systématiques ainsi que le traitement responsable des demandeurs d’asile.

Contact Presse :
Pierre-Baptiste Cordier
01 43 62 25 27

-----
Paris, 11 mai, 2010


Inauguration à Pleugueneuc (35) d’une maison de la seconde chance pour les jeunes

Le vendredi 16 septembre 2016, à 11h30, sera inauguré à Pleugueneuc (35) le « lieu de vie » Les Crêts Péclets, désormais géré par la Fondation de l’Armée du Salut. Repris par la Fondation en 2015, l’établissement accueille aujourd’hui 6 jeunes en rupture sociale, familiale et scolaire afin qu’ils retrouvent un second souffle.

En été, l’Armée du Salut maintient son aide alimentaire d’urgence

Selon l’Observatoire des inégalités, près de 4 millions de personnes en France dépendent de l’aide alimentaire pour manger à leur faim. Certaines ont pourtant un travail ou une petite retraite mais n'ont pas pour autant les moyens de se nourrir.

Ouverture d’un camp humanitaire pour les réfugiés à Paris : la Fondation de l’Armée du Salut salue l’initiative de la Mairie de Paris et se porte volontaire pour s’engager à ses côtés

La Maire de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé le 31 mai, l’ouverture d’un camp humanitaire dans le Nord de la capitale pour faire face aux flux importants de réfugiés à Paris.

Le 12 mai 2016, pose de la première pierre du Toit Solid’Air, à Reims

Le jeudi 12 mai 2016, a été posée à Reims, la première pierre du Centre d’hébergement d’urgence Le Toit Solid’Air. Cette journée marque le remplacement des anciens préfabriqués devenus vétustes par de nouveaux bâtiments. Le Toit Solid’Air ouvrira ses portes à l’automne 2016 pour accueillir 21 femmes et hommes.

Le 19 janvier à 15H, inauguration d’un nouveau Centre d’Hébergement à Florange pour l’accueil de 60 personnes

L’Escale, le Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale de la Fondation de l’Armée du Salut, à Florange (Moselle), sera inauguré le mardi 19 janvier 2016, à 15 heures. Construit par Présence Habitat ce Centre d’Hébergement pourra accueillir une soixantaine de personnes seules, en couples et des familles en difficulté.

Jeudi 24 septembre, temps fort de l’anniversaire des 30 ans d’Auvilliers au service des travailleurs handicapés

Il y a 30 ans, en 1985, ouvrait ses portes, au Domaine du Château d’Auvilliers, à Artenay, un Centre d’Aide par le Travail, afin d’employer des personnes qui n’étaient pas en mesure de travailler dans une entreprise ordinaire. Un foyer était également construit afin de leur permettre d’habiter au Domaine. 30 ans plus tard, l’établissement est toujours là et a même développé de nouveaux modes d’hébergement et de nouvelles activités économiques. Elus, financeurs, partenaires et donateurs viendront au Domaine fêter ses 30 ans d’existence, le jeudi 24 septembre, dès 9H30.

L’Armée du Salut fête ses 150 ans

Le 2 juillet 1865, le Pasteur anglais William Booth fondait un mouvement désireux d’apporter le salut aux plus pauvres de la société. Une démarche résumée, par le célèbre slogan «Soupe, Savon, Salut». Aujourd'hui, l'Armée du Salut est active dans 127 pays et compte 1,7 million de membres.

L’exclusion et l’aide alimentaire ne prennent pas de vacances

Distributions de repas et lancement d’une campagne collaborative, l’Armée du Salut sur tous les fronts cet été. Alors que de nombreuses associations ont tendance à diminuer leurs aides aux personnes démunies pendant l’été faute de bénévoles, voire à fermer leurs portes, la Fondation de l’Armée du Salut s’organise depuis plusieurs années pour assurer sa mission d’aide alimentaire pendant les deux mois d’été.