Armée du Salut - Établissements - Actualités

NewsletterSalut

Abonnez-vous à notre Lettre d'information :

Accès rapide
Sondage express

Quelle action de solidarité préférez-vous entreprendre pour combattre la pauvreté ?

Vous êtes ici : Accueil > Nos actions > Handicap > ITEP, MAS
  • Favoris
  • Partager
  • Imprimer

Accompagnement des jeunes porteurs de handicaps

Les établissements de la Fondation destinés aux jeunes porteurs de handicaps répondent à des situations très différentes, et leurs projets visent tantôt l’épanouissement des jeunes dans leur cadre de vie familiale et sociale, tantôt des prises en charge adaptées à des problématiques ou des souffrances qui affectent leur développement.

Des équipes pluridisciplinaires sont à leur écoute et proposent des réponses adaptées : action éducative, construction de l’identité, restauration de liens familiaux, psychothérapie, investissement scolaire ou professionnel.

MAS, Maison d'accueil spécialisée

Depuis janvier 2003, la Fondation de l’Armée du Salut a repris la maison d'accueil spécialisée le "Grand Saule" à Montfermeil (Seine-Saint-Denis). 50 personnes adultes polyhandicapées ou autistes déficients, non autonomes dans les actes de la vie quotidienne, sont accueillis par une équipe pluridisciplinaire de plus de 70 salariés (médical, paramédical, éducatif…).

L’objectif de cet établissement est de permettre aux adultes accueillis de mener leur vie de la manière la plus épanouissante possible au regard de leurs besoins en prenant en compte leur handicap.

Espace multi-sensoriel (musique, lumière, matelas à eau, pour la détente et l’émotion), balnéothérapie, lieux avec jeux simples, activités créatives, ainsi que sorties organisées, offrent lien et éveil. Le personnel est attentif à établir une relation de proximité afin de détecter au mieux les envies et besoins des résidents. En été, l’établissement reste ouvert pour ceux qui ne peuvent pas sortir en raison de leur pathologie, mais de nombreux résidents partent en séjour (accompagnés ou non par un professionnel) ou dans leur famille.

Les liens avec la famille font l’objet de toute l’attention de l’équipe : dans la mesure du possible, la communication est régulière et directe, avec des coups de téléphone, des visites surprises ou programmées, des sorties avec un parent. Les familles sont invitées aux fêtes de fin d’année, des réunions de parents sont organisées.

les ITEPs

ITEP, Institut thérapeutique éducatif et pédagogique

L'Institut Nazareth est un ancien foyer pour jeunes filles délinquantes et « cas sociaux », la villa est devenue centre de rééducation puis, en janvier 2005 ITEP (institut thérapeutique, éducatif et pédagogique).

Elle accueille et accompagne des enfants et des jeunes de 5 à 20 ans dont les troubles du comportement perturbent gravement les relations avec les autres et l’accès aux apprentissages. Les garçons ont largement pris le pas sur les filles : depuis quelques années, l’ITEP prend en charge une population essentiellement masculine venant de Nîmes et des environs. L’origine de leurs troubles ainsi que les contextes familiaux sont très divers. Pour chaque enfant, il faut élaborer une prise en charge adaptée à son cas, mettant l’accent sur l’acquisition de savoir et de savoir-faire et sur la vie en commun. Trois services bien distincts sont gérés par la Fondation.

L’internat héberge des jeunes de 11 à 20 ans du lundi au vendredi. Près de la moitié des personnes accueillies exercent une activité (école, stage à partir de 14 ans) à l’extérieur pendant la journée. La priorité est donnée à l’intégration en milieu de vie ordinaire avec de nouveaux moyens mis en place (professionnel chargé de la recherche des stages, groupe spécifique…). Malheureusement, d’autres jeunes présentent des troubles trop envahissants qui les éloignent de ce fait de tout dispositif extérieur. Pour eux, la scolarité se passe à l’intérieur de l’établissement, avec des séances de thérapie par l’art, le sport et les activités manuelles. Depuis septembre 2006, une prise en charge particulière a été mise en place : il s’agit de restaurer les relations père – fils (place de chacun dans la relation, consolidation des liens), en les faisant travailler ensemble sur des réalisations artistiques ou artisanales.

Le demi-internat accueille des jeunes de 11 à 20 pendant la journée, du lundi au vendredi. Fin 2006, ce service n’accueillait plus aucune fille ! Le partenariat constitue une modalité de base du travail de l’institut : les prises en charge sont très rapidement mises en œuvre avec des intervenants extérieurs, services sociaux, pédopsychiatres, magistrats de la Protection de la Jeunesse.