Armée du Salut - Établissements - Actualités

NewsletterSalut

Abonnez-vous à notre Lettre d'information :

Accès rapide
Sondage express

Quelle action de solidarité préférez-vous entreprendre pour combattre la pauvreté ?

votes: 7129
17% 17 %
63.7% 63.7 %
14.2% 14.2 %
5.1% 5.1 %
Vous êtes ici : Accueil > Nous rejoindre > Emploi > Espace RH > Métiers à la Fondation
  • Favoris
  • Partager
  • Imprimer

Découvrez les 10 métiers représentatifs de l'action sociale

La Fondation de l'Armée du Salut vous présente 10 métiers qui se pratiquent chaque jour dans ses établissements.

AMP (Aide Medico-Psychologique)

Auprès des enfants, des adolescents, des personnes handicapées et des personnes âgées plus ou moins dépendantes, l'aide médico-psychologique a une fonction éducative, à la frontière du médical et du social, au travers des actes matériels nécessités par la vie quotidienne.

Il exerce sous la responsabilité d’un travailleur social ou paramédical. Il peut également accompagner les personnes handicapées au sein d'une équipe pluridisciplinaire.

Animateur

Dans une collectivité locale ou une association (maison de jeunes, centre social, activité touristique, club de loisirs), il organise ou aide à organiser les activités à dominante culturelle sociale ou éducative.

Assistant de service social

Ils interviennent dans de nombreuses structures, dont les collectivités locales, l’Etat, le secteur public ou parapublic ( C.A.F., hôpitaux…), les entreprises privées et les associations.

Ils y aident les personnes à développer leur capacité propre afin de maintenir ou restaurer leur autonomie et faciliter leur insertion. Ce sont également eux qui les informent sur les droits aux prestations sociales, aux soins médicaux, à la formation et les aident dans leurs démarches. Ils les conseillent et les orientent vers des lieux d’accueil ou services spécialisés.

A un niveau plus global, ils participent au développement social de quartier, de collectivité, d’entreprise et mettent en œuvre des projets socio-éducatif.

Auxiliaire de vie sociale

Pour maintenir les personnes âgées ou handicapées dans leur milieu de vie actuelle, pour préserver leur autonomie et éviter la rupture de liens sociaux, y compris dans les familles, l'auxiliaire de vie sociale apporte une aide à l'accomplissement des tâches et activités de la vie quotidienne.

Elle intervient dans le cadre du secteur de l'aide à domicile par l'intermédiaire d'une commune ou d'une association.

CESF (Conseiller en Economie Sociale et Familial)

Ce sont les individus ou les familles qui font appel à lui. Ils le trouvent dans les collectivités locales, les organismes publics, parapublics (caisses de sécurité sociale, allocations familiales, associations du secteur sanitaire et social de l’aide à domicile, des offices HLM…) ou les associations de consommateurs.

Il prévient l’exclusion sociale à travers la résolution de problèmes liés à la vie quotidienne en matière d’habitat, d’alimentation, de santé ou de gestion des ressources ou de consommation. C'est un acteur de développement social en ville et à la campagne.

Educateur de jeunes enfants

Il favorise le développement global et harmonieux des enfants de 0 à 7 ans, en stimulant leurs potentialités intellectuelles, affectives et artistiques. Il contribue également à leur éveil et à leur socialisation.

Il intervient dans les crèches, jardins d’enfants, haltes garderie, les hôpitaux ou les foyers de l’enfance.

Educateur spécialisé

Il travaille auprès d'enfants, adolescents, ou adultes présentant des déficiences physiques, psychiques, des troubles du comportement ou des difficultés d’insertion. Il doit leur apporter un soutien et une aide pour restaurer ou préserver leur autonomie. Il élabore également des actions de prévention aussi bien dans le champ social, scolaire que celui de la santé, intervenant de plus en plus sur le développement local de quartier.

Il exerce dans les structures de l’action sociale et de l’éducation spécialisé : protection judiciaire de la jeunesse, association de prévention, collectivité locale (département, commune) ou établissement social.

Educateur technique spécialisé

Dans les associations, le secteur hospitalier, les centres d’aide par le travail, les ateliers protégés, les centres de rééducation, les entreprises d’insertion ou les centres d’adaptation à la vie active, il travaille à l'adaptation et la réadaptation professionnelle pour la réinsertion ou l’intégration dans le monde du travail.

Membre d’une équipe médico-psycho-pédagogique, il transmet, par un enseignement adapté, une technique professionnelle à des personnes en grande difficulté d’insertion professionnelle, notamment les handicapés jeunes ou adultes.

Moniteur éducateur

Il participe à l’action éducative, à l’animation et à l’organisation de la vie quotidienne des enfants, adolescents et des adultes inadaptés, handicapés ou en situation de dépendance, en liaison avec les autres professionnels de l’éducation spécialisée.

Il travaille dans le secteur associatif ou dans des établissements et services tels que les internats, foyers, externat, CAT, maison d’accueil spécialisé ou instituts médico-éducatifs.

TISF (Technicien de l’Intervention Sociale et Familiale)

Son action vise à l’intégration sociale des personnes dans leur environnement, par des actions socio-éducatives pour le développement de l’autonomie des personnes aidées. Il a également un rôle préventif, éducatif, d’accompagnement et de soutien. Agissant auprès des familles à leur domicile ou dans les établissements, les services sociaux ou médico-sociaux (foyer de l’enfance, résidence de personnes âgées), il peut aussi se tourner vers d'autres publics dans le cadre d’animation de projets collectifs.

TRIBUNE

Etre professionnel de l'action sociale, c'est savoir être
Dans les métiers de la solidarité, les compétences sont très diverses. Elles s’allient aussi à un savoir être particulier qui tient compte des situations complexes des personnes accueillies.

lire plus