Armée du Salut - Établissements - Actualités

NewsletterSalut

Abonnez-vous à notre Lettre d'information :

Accès rapide
Sondage express

Quelle action de solidarité préférez-vous entreprendre pour combattre la pauvreté ?

votes: 7151
17% 17 %
63.6% 63.6 %
14.2% 14.2 %
5.1% 5.1 %
Vous êtes ici : Accueil > Nos actions > Jeunesse et Famille > Femmes en difficulté > Accueillir les jeunes filles
  • Favoris
  • Partager
  • Imprimer

Femmes en difficulté

Accueillir les jeunes filles

Les jeunes filles sont aussi de plus en plus concernées par l’exclusion. Certaines sont ballottées depuis leur enfance d’institutions en familles d’accueil. D’autres sont rejetées par leur famille en raison d’une grossesse non acceptée ou fuient leur domicile suite à un conflit familial.

Atteignant leur majorité, leurs situations personnelles ne font généralement qu’empirer. Pour elles plus que pour d’autres, bien démarrer dans la vie relève d’un véritable parcours du combattant. Il nous paraît essentiel qu’elles bénéficient d’un accompagnement social sur mesure.

Nos réponses

Nos réponses

Tous les établissements de la Fondation de l'Armée du Salut spécialisés dans l'enfance et la jeunesse accueillent des filles. A Mulhouse, le Foyer d'Action Educative Marie-Pascale Péan (Haut-Rhin) est spécialisé dans l'accompagnement d'adolescentes en situation de rupture.

Le Foyer Marie-Pascale Péan accueille une trentaine de jeunes filles de 13 à 20 ans. Elles sont hébergées dans des studios, regroupés dans le même bâtiment ou disséminés en ville. Elles sont confiées au Foyer sur décision de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ) ou de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE). Elles ont pour la plupart un passé lourd à porter. Plusieurs ont été victimes de maltraitances, carences éducatives ou affectives et ont rencontré des problèmes sociaux, scolaires ou autres. Certaines filles n’ont aucun projet à leur arrivée ou sont en attente de solution (régularisation pour les étrangères, décision judiciaire, admission scolaire).

Pour les accompagner, des ateliers d’activités ou d’orientation sont organisés. Ils ont pour but de les familiariser avec certains automatismes indispensables à la vie dans notre société: assiduité, ponctualité, respect de l’ autre. La réussite dans ces apprentissages fait renaître la confiance en soi et l’envie de se construire. Le Foyer est reconnu pour cette capacité, ainsi que pour son savoir-faire avec des adolescentes très difficiles.

Témoignages

Marie-Pierre, psychologue :
"le plus important est d’instaurer des relations de confiance" “L’un de nos principaux défis, c’est de montrer aux jeunes filles que l’on accueille, que leurs problèmes peuvent être abordés autrement que par des passages à l’acte tels que violence, délits, tentatives de suicides, alcool ou drogues plus ou moins dures. Le plus important, au début, est d’instaurer des relations de confiance.

Le psychologue n’agit pas seul ; c’est un travail d’équipe qui doit amener les jeunes à exprimer leur difficulté, leur “mal de vivre”, à prendre leurs distances par rapport à leur ressenti émotionnel brut. C’est grâce à ce recul qu’elles vont pouvoir, progressivement, construire un projet à plus long terme. C’est un travail passionnant où l’on a vraiment le sentiment d’être utile à ses semblables”.