Armée du Salut - Établissements - Actualités

NewsletterSalut

Abonnez-vous à notre Lettre d'information :

Accès rapide
Sondage express

Quelle action de solidarité préférez-vous entreprendre pour combattre la pauvreté ?

votes: 7146
17% 17 %
63.6% 63.6 %
14.3% 14.3 %
5.1% 5.1 %
Vous êtes ici : Accueil > Nos actions > Lutte contre les exclusions > Accompagnement vers l'emploi
  • Favoris
  • Partager
  • Imprimer

Accompagnement vers l'emploi

L’accompagnement social doit mobiliser toutes les dimensions de la personne. Le secteur de l’IAE (Insertion par l'Activité Économique) a pour objectif «  de permettre à des personnes sans emploi rencontrant des difficultés particulières, de bénéficier de contrats de travail en vue de faciliter leur insertion sociale et professionnelle »

La remobilisation des personnes passe par leur participation à des activités permettant l’acquisition de nouvelles compétences. La fondation s’appuie sur un ensemble de dispositifs de retour et d’accès à l’emploi adaptés à la situation de chacun. Les ateliers d’adaptation à la vie active (AVA), affiliés à un CHRS sont destinés aux personnes les plus éloignées de l’emploi. Les AVA leur permettent de reprendre une activité dont le rythme et les exigences sont différentes de ceux du marché du travail.

Les ateliers et chantier d’insertion (ACI) offrent un environnement de travail adapté et sécurisant pour des personne rencontrant des difficultés sociales. Au fil des années leurs activités se sont diversifiées, offrant un panel d’activités telles que le travail en ateliers, la vente en magasins, le déménagement…

L’association intermédiaire Travail et Partage a pour objet de mettre à disposition, à titre onéreux mais à but non lucratif de salariés en insertion auprès d’entreprises traditionnelles, de particuliers et de collectivités.

Au sein de chaque structure IAE, chaque salarié bénéficie d’un accompagnement social et d’un encadrement professionnel adapté à sa situation.

Garant de la continuité de ce parcours vers l’emploi, le rôle du référent n’est efficace que si celui-ci est en mesure de coordonner les différents partenaires et leur action au service de la personne. Pour cela, formateurs et encadrants doivent faire preuve de souplesse afin d’adapter au mieux le dispositif aux caractéristiques de la personne accueillie. Cette coordination des actions et des acteurs permet à la personne d’engager un travail de réappropriation de chaque étape de son parcours.

L’évaluation et le retour sur les objectifs envisagés sont les outils qui rendent possible ce travail de mise en perspective et de projection vers l’étape suivante du parcours d’insertion vers l’emploi.

En parallèle à la participation et au travail accompli au sein des ateliers et des structures d’insertion par l’activité économique, les salariés en insertion peuvent bénéficier de formations en adéquation avec leurs désirs et leurs capacités.

La participation citoyenne, la construction commune d’un projet professionnel et la création d’une relation de confiance entre la personne accueillie et la structure sont autant d’éléments qui vont favoriser l’émergence de l’ambition et du désir de voir sa situation évoluer.