Type de la publication
Actualité

Communiquer lorsque le handicap prive de langage

Publie le : 26 septembre 2018
Texte présentation

Au sein de ses établissements, la Fondation de l’Armée du Salut accueille aussi des personnes autistes ou polyhandicapées. Mais comment communiquer et comprendre une personne frustrée de ne pas pouvoir exprimer ses souhaits ? À Montfermeil, en région parisienne (93), la maison d’accueil spécialisée (M.A.S.) Le Grand Saule a développé une méthode à base de pictogrammes, pour donner la parole à ceux qui ne l’ont pas. 

Image à la une
Communiquer lorsque le handicap prive de langage
Blocks
Redacteur
Texte

Un langage adapté

Iris, monitrice éducatrice, évoque la détresse psychologique d’Yves à son arrivée : « Il avait une grande soif de vivre et d’activités, mais son handicap le coupait totalement des autres. » Découvrir notre système de pictogrammes a changé sa vie et celle de son entourage. Le principe est simple : à chaque famille thématique sont associés des pictogrammes qui évoquent graphiquement des lieux, des objets ou des personnages, ce qui permet aux résidents de réagir autrement que par les mots. Pour les sentiments, des visages symbolisent la fatigue, la douleur, la joie… Les activités, les étapes de la journée, les salles sont aussi illustrées. Quand Yves veut expliquer qu’il préfère prendre sa douche le matin ou qu’il n’aime pas les brocolis, il peut enfin le dire.  

Block: Texte + Image
Image
Une ouverture aux autres
Texte

Une ouverture aux autres

Jennifer, elle aussi à l’origine de ce système de communication non verbale, l’utilise avec les résidents atteints d’autisme : «Ne pas interpréter les choses à la place de ceux qui sont privés du langage est une vraie manière de respecter leur identité, d’agir en fonction de leurs goûts, et non de selon ce qu’on imagine positif pour eux.» Claude Hege, directeur des programmes jeunesse, handicap, dépendance de la Fondation, rappelle : « Depuis plusieurs années, notre groupe national Participation et communication adaptées travaille pour développer et partager les bonnes pratiques et les outils facilitant ou rendant possible la communication avec les personnes accueillies. » L’idéal serait de disposer de tablettes tactiles pour un usage plus mobile, mais les fonds manquent à ce jour. 

Tags
Type de la publication
Actualité