Témoignage

Scouts salutistes : "Dans notre société, les liens sont cassés, nous tentons de les réparer"

Publie le : 7 août 2019
Texte présentation

Décoré de l’Ordre du Fondateur de l’Armée du Salut lors des 100 ans du scoutisme salutiste français, Philippe Clément (OF)*, responsable national des scouts salutistes en France et en Belgique depuis 34 ans, explique l’engagement des jeunes d’aujourd’hui dans le mouvement scout, qui n’a pas pris une ride.

Image à la une
Scouts salutistes : "Dans notre société, les liens sont cassés, nous tentons de les réparer"-photo-Guillaume-Clément-août-2019
Blocks
Redacteur
Texte

C’est quoi le scoutisme salutiste ? 

Philippe Clément : Le scoutisme salutiste a commencé dans les années qui ont suivi la création de l’Armée du Salut. Dans les années 1910, William Booth, le fondateur de l’Armée du Salut, avait déjà mesuré l’importance du scoutisme. Il s’est donc engagé avec Robert-Baden Powell, fondateur du scoutisme, en 1907, pour créer le mouvement scout de l’Armée du Salut, en 1913. Le mouvement s’est développé dans certains pays où l’Armée du Salut est implantée. En 2019, le scoutisme salutiste a toujours de l’impact : aujourd’hui beaucoup de jeunes officiers de l’Armée du Salut ont été, jadis, des scouts. 

Comment expliquez-vous aujourd’hui le renouveau du scoutisme ? 

P.C : Face aux problématiques liées au réchauffement climatique, en général, les jeunes sont davantage sensibles à la protection de la nature. Et le scoutisme les place au cœur de cette nature et leur permet d’appliquer leur conviction. Nous vivons, aussi, dans un monde dans lequel la solitude occupe une place importante dans la vie des gens. Et dans le scoutisme, nous apprenons à créer des liens, des relations entre les personnes. Ces liens sont aujourd’hui cassés dans notre société, nous tentons de les réparer.

Nous montrons aux jeunes l’amour de Dieu par nos témoignages

Block: Texte + Image
Image
Scouts salutistes : "Dans notre société, les liens sont cassés, nous tentons de les réparer"-photo-Facebook-ScoutMob-août-2019
Texte

Quelles sont les réalisations sociales concrètes des scouts salutistes en France ? 

P.C : Avec les jeunes, nous avons organisé en 2016 un séjour en Arménie où nous avons passé neuf jours en compagnie des enfants défavorisées d’Arménie. Ici (propriété des Scouts Guides de France), 90 jeunes se portent volontaires pour aider les salarié-e-s de la propriété à réaliser leurs tâches quotidiennes. Dans certaines villes de France, les scouts salutistes organisent des opérations de nettoyage de quartiers, de rivière, ils sont mobilisés pour l'opération des Marmites de l'Armée du Salut, en fin d'année, pour collecter des dons. A Strasbourg, en décembre 2018, après les attentats les scouts étaient mobilisés dans la rue pour partager un café et échanger avec les habitants et les touristes. 

Quels messages spirituels les scouts salutistes portent-ils à travers leurs actions ? 

P.C : C’est un message tout simple : Dieu vous aime ! Et Dieu peut vous aider à vivre une vie formidable mais cela ne s’apprend pas, il faut le vivre. Donc, les scouts montrent au public leur vie spirituelle afin de déclarer à tout un chacun que l’amour de Dieu peut se vivre et encouragent à découvrir Dieu dans la vie de tous les jours. Dans ce mouvement nous montrons aux jeunes l’amour de Dieu à travers nos témoignages, notre façon d’être, le partage et l’attention que nous portons aux enfants. 

*(OF) : Ordre du Fondateur. C’est la première fois qu’un représentant du scoutisme salutiste est reconnu par cette distinction. Jusqu'aujourd'hui, 5 femmes salutistes françaises ont reçu la médaille de l'Ordre du Fondateur. 

Texte

Propos recueillis par Mayore Lila Damji

Nom, prénom témoignage
Philippe Clément (OF)
Détail sur la personne
Responsable national des scouts de l'Armée du Salut en France et Belgique