Type de la publication
Actualité

Une action coup de poing pour interpeller sur le sort des personnes sans domicile

Publie le : 10 avril 2018
Texte présentation

La Fondation de l’Armée du Salut a lancé l’Opération Bonjour, le premier service de petits-déjeuners distribués toute l’année, destiné aux femmes, hommes et enfants qui ont passé la nuit dans la rue à Paris.

Image à la une
Blocks
Redacteur
Texte

Jeudi 12 avril, 8H30, la Fondation de l’Armée du Salut a donné rendez-vous aux journalistes et au grand public près de l’Eglise Saint-Eustache, à Paris. Elle a dévoilé alors la statue L’Ecoute, revue pour l’occasion. Un gobelet de café fumant d’un mètre cinquante a été mis dans la main de la statue.

Pour le Colonel Daniel Naud, président de la Fondation de l’Armée du Salut, « il s’agit de rappeler la situation vécue par les personnes sans abri qui ont passé la nuit dehors, comme cette statue ». Pour ces personnes, l’Armée du Salut lance l’Opération Bonjour, une maraude qui permet d’aller à la rencontre des personnes sans abri, afin de leur offrir un petit déjeuner et surtout un peu de chaleur humaine. 

Dans quelques heures, d’autres statues parisiennes seront aussi équipées de gobelets plus petits et d’un panneau qui rappelle l’importance d’un petit déjeuner et d’un bonjour quand on a passé la nuit dehors. Une façon d’interpeller chaque citoyen dans sa vie de tous les jours et de l’inciter à soutenir financièrement cette action.

« Un Bonjour, c’est le jour après la nuit. C’est le début de la relation après l’isolement. C’est un début de reconstruction après des années de destruction » rappelle le Colonel Naud.  Quand on a passé la nuit dehors, un café chaud le matin et surtout un bonjour deviennent vitaux. 

Chaque matin, ce sont donc entre 60 et 100 femmes, hommes et enfants qui sont aidés par les bénévoles de l’Armée du Salut. « Nous leur apportons des bouteilles d’eaux en plus du café, du thé et les viennoiseries ainsi que des produits d’hygiène. Et en fonction du climat, nous leur donnons des sacs de couchage, des gants et des écharpes en période de grand froid par exemple », explique Joël, conducteur du véhicule de la maraude. 

Video, diagramme, etc

Block: Texte + Image
Texte

3 000 personnes à la rue recensées dans Paris

Cette maraude petit-déjeuner de l’Armée du Salut est inédite. Car si les solutions existaient jusque-là pour que les personnes sans abri bénéficient d’un déjeuner ou d’un dîner, rien n’existait en revanche en matière de petit déjeuner, pour les personnes qui ne se déplacent plus et qui restent sur le même coin de trottoir. 

A l'occasion du lancement de l'Opération Bonjour, des bénévoles et salariés de la Fondation de l'Armée du Salut sont allés à la rencontre des personnes vivant à la rue pour leur offrir un petit déjeuner et partager un moment d'écoute et de dialogue."Avec mon frère, nous sommes tous les deux sans abri. Nous dormons dans le métro parfois. Nous avons également vu une famille avec un enfant dormir dans la rue", raconte un jeune homme sans toit.

De 6h30 à 9h30, tous les matins, une fourgonnette avec un conducteur et trois bénévoles de l’Armée du Salut part de la Gare de l’Est et sillonne les rues des 10eme, 9eme et 8eme arrondissements de Paris.

Pour boucler la journée, certaines statues de la capitale ont également apporté leur part de contribution au l'Opération Bonjour, voir notre diapo-photos ci-dessous. 

Créer un lien de confiance et un lien social

"Créer du lien social pour sortir les gens de la rue. La fidélité est au cœur de notre action, les bénévoles connaissent les prénoms de la plupart des sans-abri", rappelle Samuel Coppens, porte-parole de la Fondation de la Fondation de l’Armée du Salut. 

Lors des maraudes, les bénévoles encouragent également toutes les personnes fragilisées et en souffrance à se rendre dans les deux accueils de jours parisiens de la Fondation de l’Armée du Salut (l’ESI Saint-Martin -3e arrondissement- et la Maison du Partage -19e arrondissement). 

L’Opération Bonjour est uniquement financée par les dons et des partenaires privés comme Arval, qui met à disposition le véhicule, la Fondation de l’Armée du Salut recherche des donateurs et des bénévoles désireux de faire vivre ce projet. Eux seuls permettront de prolonger l’opération, voire de créer une deuxième maraude.

Image
Tags
Type de la publication
Actualité