Type de la publication
Actualité

Baisse des APL : chaque euro pèse pour les personnes en difficulté

Publie le : 11 octobre 2017
Texte présentation

La Fondation de l’Armée du Salut estime que la décision du gouvernement de baisser de 5 euros par mois les Aides Personnelles au Logement (APL) frappe durement les ménages modestes et les étudiants précaires. 13,2 millions de personnes, avec les conjoints et enfants, touchent des APL et pour l’essentiel elles gagnent moins que le Smic. Parmi lesquelles certaines bénéficient des services d’une épicerie sociale où elles peuvent acheter les produits alimentaires et d’hygiène vendus contre une participation financière équivalant entre 10% et 20% de leur valeur habituelle.

Image à la une
Blocks
Redacteur
Image
Texte

Nicole a 58 ans. Handicapée, elle vit seule dans son appartement à Mulhouse. En plus de l'allocation adultes handicapés (AAH), elle bénéficie aussi des Aides Personnalisées au Logement (APL) et son revenu mensuel s’élève à 990 euros par mois.

Pour les courses alimentaires, Nicole se rend à l’épicerie sociale de la Fondation de l’Armée du Salut à Mulhouse : « pour 10 euros je fais 15 jours de course », note-t-elle.

Mais « après avoir payé mon loyer de 300€, ma complémentaire santé, mes factures, certains médicaments non remboursés et les tickets de bus, il me reste plus grand-chose », constate-t-elle. « Il me reste 10 ou 15 euros pour terminer le mois donc si on me retire 5 euros d'APL il ne me restera que 5 ou 10 euros pour vivre», déplore-t-elle.

Avec des revenus faibles, Nicole ne pourra pas s’acheter de vêtements chauds pour l’hiver et « je n’aurai pas assez d’argent pour acheter les cadeaux de Noël ».

13,2 millions de personnes bénéficient des APL

Plus 6,5 millions de foyers, soit 20 % de l'ensemble des ménages français et 40% d’étudiants, bénéficient de des APL. Une aide publique, qui s’élève à environ 230 euros en moyenne par mois et qui représente un coup de pouce précieux pour payer son loyer. 13,2 millions de personnes avec les conjoints et enfants bénéficient des APL et pour l’essentiel ils gagnent moins que le Smic.

Selon le gouvernement, cette baisse de 5 euros, effective à partir du 1er octobre 2017, permettrait d'économiser 32,5 millions d'euros chaque mois. Une économie qui risque de fragiliser financièrement des centaines de milliers de loca­taires, pauvres ou modestes.

Si pour certains 5 euros « n’est rien » pour des ménages modestes, c’est une somme significative. Des personnes bénéficiaires d’une épicerie sociale de l’Armée du Salut peut faire avec 5 euros plusieurs jours de courses. 

Image
Epicerie sociale Fondation Armée du Salut France
Epicerie sociale Fondation Armée du Salut France
Epicerie sociale Fondation Armée du Salut France
Texte

En France, 4 millions de personnes dépendent de l’aide alimentaire dont 70% de femmes, 33% de familles monoparentales et 12% de retraités. Les exemples ne manquent pas pour illustrer les conséquences de cette baisse pour les familles en difficulté. 

Block: Texte + Image
Texte

Mobilisation nationale le 14 octobre 

Face à cette situation d'urgence sociale le collectif « pas touche aux APL », dont la Fondation de l'Armée du Salut fait partie de nombreuses associations de solidarité (Fondation Abbé Pierre, Fédération des acteurs de la Solidarité…), proposent aux associations et aux organisations syndicales de mener une vaste campagne commune pour défendre les APL et de demander au gouvernement de revenir sur sa décision. 

Le 14 octobre 2017 à Paris et dans les autres villes de France, le collectif «Vive l'APL» appelle les citoyens et les associations à se mobiliser. 

Video, diagramme, etc
Type de la publication
Actualité