Type de la publication
Actualité

De 7 à 97 ans, des vacances pour tout le monde

Publié le : 26 juillet 2016
Texte présentation

Les sacs sont prêts. Les glacières sont remplies. Les maillots de bain sont sortis. Les vacances peuvent commencer. Chaque année, des personnes accueillies ou accompagnées par la Fondation de l’Armée du Salut partent en vacances : plage, mer, espaces naturels, jeux deviennent le quotidien d’enfants, d’adultes ou de personnes âgées qui profitent de l’été pour s’accorder un moment de détente et de légèreté.

Des souvenirs à raconter aux copains

Accrobranche, baignade et jeux dans la forêt. Le programme de vacances pour les enfants est bien fourni. 18 enfants ont installé leur tente à Die, dans la Drôme, à quelques mètres de la rivière. Et 14 adolescents sont également à Die. Ils fréquentent tous le centre de loisirs de la Fondation de l’Armée du Salut, l’Arche de Noé, à Lyon. « Chaque année nous organisons un séjour vacances ouverts aux adolescents et enfants de toutes les familles. », explique Nicolas Choizelat, directeur adjoint de l’Arche de Noé.

Ces vacances sont l’occasion pour les enfants de rompre la monotonie du quotidien, de ne pas rester chez soi, de comprendre les principes de la vie en société et de devenir acteur de leur vie.

Aller à la plage en fauteuil roulant

Sur la plage de La Vignette, dans le Var, les « vacanciers » sont en fauteuil roulant. Ces « vacanciers » sont des résidents de la Résidence Olive et Germain Braquehais, maison de retraite médicalisée de la Fondation de l’Armée du Salut à Bormes-les-Mimosas. « Entre mi-juin et mi-septembre, quelque dizaine de résidents vont une fois par semaine à la plage de La Vignette qui est aménagée pour accueillir des personnes en fauteuil », explique Laurent Poggi, animateur de la Résidence.

Accompagnés de bénévoles, d’un animateur et d’une aide-soignante, les résidents ont accès à un ponton construit sur 56 mètres de la plage à l’océan ainsi qu’à de cabines de change, une douche, des sanitaires et un coin restauration où ils peuvent tous pique-niquer.

S’accorder une journée de bien-être

A 200km au nord de Paris, sur le bord de plage du Touquet Paris Plage dans le Pas-de-Calais, une trentaine de résidents de l’hôtel social Albin Peyron profiteront de la mer le temps d’une journée. « Enfants, femmes et hommes sont tous invités à la sortie à la mer fin juillet. Ils pourront se baigner, jouer, se promener et déjeuner sur place », précise Saïd, animateur de la Résidence. Une occasion d’oublier un peu ses difficultés, peu importe que l’on soit travailleur précaire, demandeur d’asile ou sans-domicile.

Le temps de quelques heures ou de plusieurs jours, pendant les vacances, adultes comme enfants, aux parcours de vie différents, apprennent à vivre ensemble, à valoriser l’esprit de solidarité et allier l’intérêt individuel et collectif.

Image à la une
Blocks
Type de la publication
Actualité