Type de la publication
Actualité

Evacuation des campements à Paris : l'Armée du Salut accueille 500 migrants dans des gymnases

Publie le : 30 mai 2018
Texte présentation

Après l'évacuation de 1000 migrants du campement du Millénaire,mercredi 30 mai 2018, 550 personnes installées sur le campement du canal Saint-Martin et 450 personnes du campement de la porte de la Chapelle ont été évacuées lundi 4 juin 2018. Plus de 420 hommes migrants sont accueillis dans cinq gymnases gérés par la Fondation de l’Armée du Salut, dont un à Paris (XIIe) et un dans les Hauts-de-Seine et deux dans le Val-de-Marne. 

Image à la une
Blocks
Redacteur
Texte

Environ 973 migrants hommes ont été évacués des campements en place au canal Saint-Martin et porte de la Chapelle, lundi 4 juin au matin. L'Armée du Salut a accueilli 93 migrants dans le gymnase du 12è arrondissement de Paris, où 45 hommes vivaient déjà en attente d'une orientation depuis le 30 mai 2018, portant le nombre personnes accueillies dans le gymnase à 138. 

La semaine dernière, plus de 1 000 migrants ont été évacués du campement du Millénaire. Plusieurs centaines d’Ethiopiens, Soudanais et Somaliens ont été orientés vers des lieux d’hébergement temporaires dont des gymnases gérés par l'Armée du Salut. Les conditions de vie au sein du campement, situés dans le 19e arrondissement au bord du Canal de L’Ourq, porte de la Chapelle et et le long du canal Saint-Martin, se dégradaient d’un point de vue sanitaire depuis plusieurs semaines.

Milat, un Afghan de 19 ans, petit sac à dos pour tout bagage, explique : « On a appris hier qu'il se passerait quelque chose. On va monter dans des bus et ils vont nous emmener dans des hôtels, des centres. Je ne sais pas où mais ce sera bien. Ici la vie n'était pas bien. ».

Garantir les besoins vitaux : mise à l'abri, alimentation et hygiène

1973. C'est le nombre de migrants évacués en l'espace de quelques jours. Et la mission confiée à la Fondation est de garantir la sécurité et les premiers besoins vitaux notamment la mise à l’abri, l’alimentation et l’hygiène. Les gymnases sont dotés de lits et de sanitaires (douches et toilettes). En lien avec l'ARS Ile-de-France, un accès aux soins est prévu pour les migrants. Ils ont la possibilité de s’alimenter sur place et un accompagnement social et administratif est assuré.

Texte

Les acteurs du secteur associatif et la Fondation de l’Armée du Salut se sont donc mobilisés avec les services de l’Etat pour ouvrir des structures d’hébergement temporaires. La Fondation de l’Armée du Salut s’est engagée à ouvrir et gérer 4 gymnases en région parisienne pour une capacité d’accueil totale de 420 personnes. 

L’objectif de ces structures est de mettre à l’abri en proposant des conditions dignes d’hygiène et d’hébergement tout en proposant 3 repas par jour. Elles ont aussi vocation à orienter les personnes accueillies pour faciliter les démarches administratives des personnes souhaitant demander l’asile en France ou de réorienter les gens ne relevant pas de la demande d’asile, comme les mineurs, vers des dispositifs spécifiques. 

Mais Florent Guéguen, directeur général de la Fédération des acteurs de la solidarité, s'interroge sur le "sort des Dublinés" qui sont en France.  

Video, diagramme, etc
Texte

Depuis 2015, la Fondation de l’Armée du Salut a déjà ouvert 13 gymnases pour la mise à l’abri temporaire de personnes migrantes. Avec toujours les mêmes mots d’ordre : dignité et efficacité face aux problématiques posées par l’apparition de camps de migrants dans la ville de Paris.

Type de la publication
Actualité