Type de la publication
Actualité

Grâce à vous des enfants et des familles modestes ont eu la chance de partir en vacances

Publié le : 14 septembre 2021
Texte présentation

Baignade à la mer, jeux de plage ou au bord de la piscine et balade en forêt. Cet été, des centaines d’enfants et de familles modestes accueillis par l’Armée du Salut ont retrouvé le goût de la liberté et de l’évasion. Enfants comme adultes vous remercient pour ces vacances inoubliables financées notamment grâce à vos dons. Nous vous proposons d’aller à leur rencontre.

Image à la une
Vacances été piscine enfants familles modestes solidarité évasion exclusion logement précarité
Blocks
Redacteur
Texte

« A notre arrivée, le ciel était couvert mais finalement le soleil a fait son apparition vers midi », raconte Valérie, conseiller en économie sociale familiale (CESF) à la Résidence Maternelle des Lilas de la Fondation de l’Armée du Salut, à Paris. 

Le jeudi 12 août, huit résidentes et neufs enfants dont des nourrissons ont pu profiter d’une journée à la mer. Une première pour la grande majorité des femmes et enfants.

Entre baignage, jeux de plage et déjeuner au restaurant, les familles et leurs enfants ont pu partager un moment de détente et d’évasion. « Partager cette journée en dehors de la résidence nous a permis, en tant que professionnelles du social, de tisser des liens d'une autre nature avec ces familles, d'évaluer leur relation mère/enfant dans un cadre différent », constate Valérie.

Block: Texte + Image
Image
Vacances été piscine enfants familles modestes solidarité évasion exclusion logement précarité
Texte

La Résidence maternelle Les Lilas accueille des jeunes femmes majeures seules avec leur enfant de moins de 3 ans ou enceintes et faisant face à des situations de précarité et de difficultés familiales.

Tisser des liens d'une autre nature avec les familles

Une semaine plus tard. Ce matin du 19 août, c’était au tour des 30 enfants du centre d’hébergement d’urgence (CHU) « Noisy », à Paris, géré par la Fondation de l’Armée du Salut de monter dans le car accompagnés par leur parent et l’équipe de l’établissement. Destination : Deauville et sa plage. Objectif : offrir une sortie à la mer à des familles qui ne peuvent pas partir en vacances faute de moyens financiers et qui partagent toute l’année une chambre unique de centre d’hébergement pour toute la famille. Pour certaines familles ballotées d’hôtels sociaux en centre d’hébergement, ceci dure depuis des années.

Texte

Trois quarts des parents accueillis dans le centre travaillent « mais quand les familles attendent de trouver un logement, elles n’ont pas la tête à penser aux vacances », explique Séverine, responsable de l’animation au sein du centre d’hébergement d’urgence. 

Ramasser des coquillages, se baigner toute la journée dans la mer, profiter d’un pique-nique sous le soleil, jeux sur la plage, les enfants et les familles sont revenus avec de beaux souvenirs de vacances. 

« Une journée à la mer donne aux enfants et aux parents le sentiment de partir en vacances et de s’évader d’un quotidien qui n’est parfois pas facile », souligne Séverine. 

Block: Texte + Image
Image
Vacances été piscine enfants familles modestes solidarité évasion exclusion logement précarité
Texte

A l’autre bout de la France, à Nîmes, les familles et les enfants accueillis au centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS), Les Glycines, sont partis dans les Cévennes ! Accompagnés par l’équipe du CHRS, quatre familles et cinq enfants ont passé quatre jours et trois nuits dans Le Centre de Chausse, géré par l’Armée du Salut. 

Des vacances plus qu’essentielles pour les familles qui subissent déjà de fortes inégalités sociales

« Les résidents du centre, enfants comme adultes ont fait des balades, ont profité de la piscine. Nous avons organisé des visites d’une ferme pédagogique, de la grotte de la Cocalière », Mylène, travailleuse sociale dans le CHRS qui accompagne les femmes victimes de violences, qu'elles soient seules ou avec des enfants.

Texte

Après une année de crise sanitaire qui s’est révélée être une crise sociale aussi, les vacances étaient plus qu’essentielles pour les familles qui subissent déjà de fortes inégalités sociales. La Fondation de l’Armée du Salut a financé les séjours collectifs des familles et des enfants grâce aux dons des particuliers.

Les enfants et les familles accueillis par les établissements de la Fondation de l’Armée du Salut pourront pouvoir raconter leurs souvenirs de vacances à leurs amis.

Cet été encore, plus de 3 millions d’enfants n’ont pas eu la chance de partir en vacances, selon le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports.

Les vacances contribuent l’épanouissement des familles et des enfants, surtout quand ils sont accueillis dans des centres d’hébergement. Elles donnent la possibilité de découvrir un nouveau mode de vie, d’apprendre à vivre en collectivité et d’avoir le sentiment que tout le monde a droit à des vacances.

Mayore Lila Damji
 

Block: Texte + Image
Texte
Type de la publication
Actualité