Marseille : Ils ont trouvé une solution pour l’alimentation des familles en hôtel social

Publié le : 23 mai 2024
Texte présentation

Comment avoir une alimentation saine quand on vit dans une chambre d’un hôtel social ? A Marseille, nos équipes, ont créé des cuisines où les femmes vivant en hôtel social peuvent cuisiner leurs propres plats, loin des fast-foods et de la malbouffe.   

Image à la une
Marseille : Ils ont trouvé une solution pour l’alimentation des familles en hôtel social
Blocks
Redacteur
Texte

"Pouvoir cuisiner pour sa famille, c’est offrir aux enfants la possibilité de se créer des souvenirs, que nous avons tous : la bonne odeur des crêpes, le bon goût de la purée maison. Et pour les mamans, c’est l’opportunité de retrouver leur place de maman et vivre un peu plus dignement", souligne à juste titre Déborah Lafont, Directrice adjointe de la Résidence William Booth, à Marseille.

Malik, Binta, Chamsia, Loan et tous les autres enfants qui attendaient que leur maman puisse avoir une place pour cuisiner, elles aussi ! Et la Résidence William Booth, gérée par la Fondation de l'Armée du Salut à Marseille a trouvé la solution : ouvrir une cuisine partagée dans le centre-ville de Marseille pour ces mamans. 

"Cet immeuble va permettre d’avoir une grande cuisine pour 5 mamans en même temps, mais aussi une laverie, des douches, un vestiaire, une salle de jeux pour les enfants", détaille Déborah. 

Texte

L'Armée du Salut : fer de lance des cuisines partagées

Tout est parti d’un constat : dans bien des cas, les familles hébergées à l’hôtel ne disposent pas ou très peu d’équipements pour cuisiner, que ce soit dans leur chambre ou dans les parties communes. Aux problèmes de logement, s'ajoutent ainsi les difficultés à bien se nourrir.

Block: Texte + Image
Image
Marseille : Ils ont trouvé une solution pour l’alimentation des familles en hôtel social
Texte

L’initiative « Palais en partage » au Palais de la Femme, à Paris. Depuis 2019, la Fondation Armée du Salut ouvre ses cuisines du Palais de la Femme à des femmes hébergées dans des hôtels sociaux. Ces cuisines partagées permettent à des femmes n’ayant pas les équipements nécessaires à la préparation d’une alimentation de qualité de pouvoir se retrouver pour échanger et améliorer leur alimentation ainsi que celle de leur famille. Pendant que les mères cuisinent, des bénévoles sont présents pour garder les enfants ou encore aider celles qui le souhaitent dans leurs démarches administratives. 

Type de la publication
Actualité