Type de la publication
Actualité

Mode d'emploi pour l'accueil des réfugiés

Publie le : 29 avril 2019
Texte présentation

On peut mieux faire. Face à la multiplication des campements des migrants dans plusieurs villes métropoles de France où les conditions sanitaires sont déplorables, l’Armée du Salut prend la parole pour alerter à travers la campagne, « Lit de Walid », les pouvoirs publics et la société sur la situation humanitaire dangereuse dans laquelle se trouvent des milliers de personnes en France, aujourd’hui. 

Image à la une
Mode d'emploi pour l'accueil des réfugiés
Blocks
Redacteur
Texte

Victimes de violence, exposés aux maladies infectieuses sur les campements insalubres, des hommes et parfois des enfants et des familles entières vivent dans des conditions indignes aux portes de plusieurs villes métropoles de France. 

Au quotidien pour tenter de répondre aux besoins vitaux d’hygiène, d’alimentation et de santé, l’Armée du Salut est activement présente auprès des migrants pour distribuer notamment des petits-déjeuners à 500 personnes tous les matins, à la porte de la Chapelle (XVIIIe), dans le nord de Paris.

Une humanité faite de carton 

Nos bénévoles sont également mobilisés pour orienter les personnes vers les services sanitaires, médicaux, sociaux et les lieux d’hébergement. Nous mettons tout en place pour empêcher l’aggravation de la situation et des dangers pour ces populations qui vivent dans un dénuement terrible. Privées d’intimité. De dignité. De respect. Humiliées ! 

Avec la Mairie de la Ville de Paris, nous réfléchissons donc à l’ouverture d’un centre d'accueil de jour, composé de pôles santé, hygiène, information, à la porte de la Chapelle. Des toilettes près du campement et des douches seront également installées.

Block: Texte + Image
Texte

La campagne « Lit de Walid » condense dans une notice « mode d’emploi » pour monter un meuble, la vie d’un migrant vivant aujourd’hui en France et qui faute d’avoir un toit doit composer pour dormir avec un morceau de carton, quelques journaux, un sac de couchage usé raccommodé avec deux morceaux de ruban adhésif et ses chaussures remplaçant un oreiller. 

Et si nous proposions mieux comme conditions d’accueil aux milliers de personnes ayant fui la guerre et la famine ? 

Nous appelons les pouvoirs publics à réserver un accueil digne pour les demandeurs d’asile, migrants et réfugiés, au moins pendant le traitement de leur dossier administratif et éviter qu’elles tombent dans l’errance. 

Suivez notre combat pour un accueil digne et inscrivez-vous à notre newsletter

Type de la publication
Actualité