Nuit de la Philanthropie 2024 : gardez la date !

Publié le : 20 novembre 2023
Texte présentation

La quatrième « Nuit de la Philanthropie » se déroulera le mercredi 24 avril 2024 au théâtre du Trianon (80, boulevard Marguerite-de-Rochechouart - 18e arrondissement de Paris). C'est l'occasion de réunir en un même lieu ceux qui font l'Armée du Salut au quotidien et les donateurs.

Image à la une
Nuit de la philanthropie 2024
Blocks
Redacteur
Texte

Qu'est-ce que la « Nuit de la Philanthropie » ?

La « Nuit de la Philanthropie » est née en 2018 afin de pouvoir rassembler, le temps d'une soirée festive, en un même lieu, les acteurs quotidiens de l'Armée du Salut et des donateurs actuels ou futurs. Une première partie de la soirée consiste en une levée de fonds en direct, après chaque présentation de projet, animée par le commissaire priseur, Christophe Lucien. La seconde partie est un cocktail qui permet aux uns et aux autres de se rencontrer et de dialoguer.

Recherche objet de valeurs

Dans le cadre de cette levée de fonds 2024, la Fondation de l'Armée du Salut recherche des objets de valeurs (5000 € minimum) qui seraient vendus au profit de l'Armée du Salut (un reçu fiscal sera émis). Les donateurs de ces objets seraient invités à la « Nuit de la Philanthropie » et cités dans le programme papier de la soirée.

En savoir plus : contacter le service mécénat

Texte

Présentation des 8 projets à financer

  1. Marseille - A la bonne adresse !
    Créer un lieu inclusif qui permette aux familles logées dans les hôtels, qui ne peuvent pas cuisiner, de pouvoir le faire avec leur propre nourriture et de ramener leurs plats dans leur logement. Ce lieu comprendrait aussi un service de domiciliation, servant aussi de lieu de partage et de discussion. Il n’y aurait pas de « mise de côté » spéciale pour tel ou tel public.
     
  2. Paris - Cité des dames
    Proposer une mise à l’abri inconditionnelle et ouverte 7 jours sur 7 et 24h/24, et l’accès à des services matériels et de première nécessité, pour des femmes seules sans domicile : se reposer et se mettre à l’abri pour la nuit, se nourrir, laver ses vêtements, se doucher, placer ses affaires en sécurité.

    Offrir à ces femmes un accompagnement social et médico-social pour répondre à leurs problématiques individuelles (besoin de soins, préparation à l’accouchement, accès aux droits, etc).
     

  3. Paris - L’insertion par le beau
    Ouvrir une boutique, un bel espace qui permettrait de :

    • Commercialiser les produits upcyclés, confectionnés au sein de l’atelier couture de la Cité de Refuge. Mise en valeur des savoirs faire de l’atelier Couture
    • Mettre en valeur par le soin et le bien-être des femmes venant dans ce lieu ressource. L’ensemble de ces activités seraient portées par des femmes en parcours d’insertion, pour lesquelles ce lieu serait un tremplin vers l’emploi.

     

  4. Seppois-le-Bas  - La beauté n’a pas d’âge
    Transformer une salle de bain commune inutilisée en salon de socio-esthétique et coiffure pour y dispenser des soins aux résidentes ainsi qu’aux adhérentes de Main dans la Main
     
  5. Strasbourg - A travers Elle(s)
    Permettre aux femmes accueillies d’avoir une image positive d’elles-mêmes. Mais également de contribuer au changement de regard que la société porte sur la personne âgée et/ou handicapée.
     
  6. Paris - Lutter contre les violences faites aux femmes
    Apporter des réponses aux femmes victimes, prévenir des risques de violence, engager la réflexion dans les équipes et auprès des personnes accueillies, savoir repérer et en parler, susciter le débat et la prise de conscience.
     
  7. Neuilly-sur-Seine - Maman, les petits bateaux ont-ils des jambes ?
    Permettre aux personnes accueillies de rompre avec le quotidien et sortir de l'établissement en participant à des séjour à la fois culturels, sportifs et de découverte.
  8. Mulhouse - Peau neuve pour la friperie mulhousienne
    Créer une friperie comme lieu d’apprentissage et de découverte des métiers autour de la mode et du commerce en général et responsabiliser les jeunes et développer leur implication

    Sensibiliser à la seconde main. Les notions de créativité, de partage et de spontanéité sont valorisées, parce que les jeunes filles sont les actrices principales dans la mise de ce projet (réception des appels aux dons de vêtements et divers, remise en état, mise en place du la boutique, accueil des clients, gestion d’une caisse…).

Type de la publication
Actualité