Type de la publication
Actualité

Pour éviter une crise sociale durable (suite)

Publie le : 16 avril 2020
Texte présentation

Après plusieurs interpellations interassociatives, début avril, le Collectif Alerte, auquel la Fondation de l’Armée du Salut participe, a souligné, ce 15 avril, les insuffisances des aides exceptionnelles annoncées par le Premier ministre la veille, à la fois du fait de leur faible montant, des groupes de la population qui demeurent exclues par ces mesures, et de minima sociaux dont le niveau reste beaucoup trop faible.

Image à la une
Blocks
Redacteur
Texte

Alors que la crise sanitaire qui touche notre pays perdure, le Premier ministre vient, ce 14 avril, vient d’annoncer le versement d’une aide exceptionnelle pour les familles les plus modestes. Une initiative bienvenue pour répondre aux difficultés de ces ménages, mais qui fait l’impasse sur une partir importante des publics en situation de précarité et qui demeure insuffisante pour couvrir l’étendue des besoins au quotidien. La situation très tendue rencontrée par de nombreuses personnes en précarité témoigne en effet de l’insuffisance chronique de leurs revenus. Les minimas sociaux ne permettent pas à chacun de vivre décemment en France. Les associations du Collectif Alerte prennent donc date, dès à présent, pour un relèvement rapide et significatif des minima sociaux dès la sortie de cette crise, et l’élargissement du RSA aux moins de 25 ans.

Lire le communiqué de presse du 15 avril du Collectif Alerte « Aide exceptionnelle en faveur des personnes en situation de précarité : un geste bienvenu mais trop limité ».

A lire aussi « Pour éviter une crise sociale durable », présentant les précédentes interpellations d’Alerte et de l’Uniopss de début avril.

Type de la publication
Actualité