Type de la publication
Actualité

Roumanie : Deux tonnes de matériel médical et de vêtements livrés par la Résidence Olive et Germain Braquehais

Publié le : 8 septembre 2017
Texte présentation

La maison de retraite médicalisée Olive et Germain Braquehais de la Fondation de l'Armée du Salut à Bormes (Var) ainsi que 25 résident-e-s ont envoyé deux tonnes de matériel médical et de vêtements à l’Armée du Salut en Roumanie pour des personnes âgées et handicapées. Cette livraison marque la fin d’une belle collective qui avait commencé au printemps 2016. Et au cœur de cette belle initiative, des pensionnaires solidaires !

Image à la une
Blocks
Redacteur
Image
Texte

Agés entre 68 et 100 ans, les résident-e-s de la maison de retraite Olive et Germain Braquehais, à Bormes (Var), ont tissé un lien de 2 200 km, un lien qui unit maintenant des cœurs et des âmes varoises et roumaines.

Une cinquantaine de fauteuils roulants, une soixantaine de déambulateurs, une centaine de béquilles et cannes, chaises-toilettes et une soixantaine de cartons de vêtements adaptés au grand âge ont été livrés, à Bucarest le 2 septembre 2017.

L’expédition du matériel à Bucarest s’est faite par voie routière vers l’Armée du Salut en Roumanie qui distribuera ensuite le matériel. « La difficulté était de s'assurer que le matériel récolté ne serait pas vendu sur place. La fondation de l'Armée du Salut en France a contacté l'Armée du Salut en Roumanie. C'est elle qui réceptionnera le matériel et le distribuera aux personnes âgées et handicapées dans les hôpitaux ou maisons de retraite. », explique Laurent Poggi, animateur de l’EHPAD.

Block: Texte + Image
Image
Texte

La solidarité ne connaît pas de frontières, la solidarité n’a pas d’âge !

En Roumanie, certaines personnes âgées rencontrent de nombreuses et importantes difficultés sociales et économiques. « 80 €, c’est le montant d’une pension de retraite mensuelle pour les personnes âgées en Roumanie alors que les frais mensuels pour les soins médicaux essentiels à la survie avoisinent les 100 € », précise le Consulat général de Roumanie à Marseille. En Roumanie, les maisons de retraite médicalisées (EHPAD) n’existent pas, « soit les personnes âgées ont la chance d’être aidées par leurs familles, soit elles sont entièrement livrées à elles-mêmes », note le Consulat général.

« Dans ce pays où il n'y a pas de sécurité sociale, les personnes âgées démunies sont les plus vulnérables et vivent encore, pour beaucoup, dans des hospices comme ceux que l'on pouvait voir en France il y a plus de 100 ans. C'est inimaginable », raconte Renée Chayaux, résidente de l'EHPAD.

La Résidence Olive et Germain Braquehais accueille toute l’année des personnes âgées dont le maintien à domicile s'avère difficile voire impossible, en raison de leur dépendance physique et/ou psychique.

Tags
Type de la publication
Actualité