Type de la publication
Actualité

Se former à la construction écologique grâce aux cadenas d’amour

Publié le : 25 avril 2019
Texte présentation

Alors que le secteur de la construction écologique peine à trouver de la main d’œuvre, l’Armée du Salut  a créé un chantier d’apprentissage original destiné à former des personnes migrantes à la maîtrise des technique d’enduit en terre crue. Une opportunité d’insertion financée par la Ville de Paris, grâce à la vente en 2017 des cadenas d’amour du Pont des Arts.

Image à la une
Se former à la construction écologique grâce aux cadenas d’amour
Blocks
Redacteur
Texte

C’est des étoiles pleins les yeux et le visage orné d’un large sourire que Blessing est venue récupérer son certificat européen en « enduits et peintures écologiques », attestant de sa maîtrise de ces techniques que construction écologique. Ce métier manuel n’a plus de secret pour elle. 

En France, j’ai retrouvé ma dignité d’être humain

« Je suis née ici, sur le chantier d’apprentissage », dit-elle. A 35 ans, originaire du Nigéria, elle est accueillie aujourd’hui par le Palais de la Femme, géré par la Fondation de l’Armée du Salut. En proie aux mutilations sexuelles, elle a fui son pays en 2015.  « J’ai dû passer par la Libye où le passeur m’a vendue comme une esclave. Quatre fois, j’ai été vendue 4 fois ! », se souvient-elle. 

« En Libye, j’ai été violée… En France, j’ai retrouvé ma dignité d’être humain », lâche-t-elle le regard perdu dans les entailles de ces blessures qui se cicatrisent rarement. « J’ai ensuite réussi à fuir la Libye pour arriver en France, j’ai vécu quelques mois à la rue et un soir j’ai été poignardée et ce même soir j’ai eu une chambre au Palais de la Femme », raconte-t-elle. 

Elle fait partie des 10 apprentis qui ont, pendant neuf mois, appris les techniques de construction écologiques, pour préparer du mortier, appliquer de l’enduit, faire de la décoration d’intérieure et de l’ornementation dans un espace situé à Montrouge (92), mis à disposition par le bailleur social, Immobilière 3F. Ils ont également suivi des cours de français et de mathématiques. 

Block: Texte + Image
Texte

Cette formation d’une durée de 417 heures leur a permis d’obtenir une certification afin d’attester de leurs compétences. Blessing pourra ainsi rechercher un emploi dans un secteur de la construction écologique en tension, ou s’orienter vers un CAP de maçon ou de peintre.

Durant toute la période de formation, les apprentis ouvriers ont bénéficié de l’expertise des professionnels du Collectif les Bâtisseuses, composé d’architectes et urbanistes, pour acquérir les savoir-faire techniques. L’association Adage est également intervenue pour accompagner les apprentis et leur enseigner les savoirs de base en français et en mathématiques par exemple, nécessaires à leur insertion professionnelle.

Un nouveau chantier d'insertion pour 24 femmes devrait voir le jour

Abdoulaye, lui, vient de Guinée. A 33 ans, « c’est ici que j’ai touché la terre pour la première fois, alors que j’ai grandi avec des cases en terre, mais je n’en avais jamais fait. Il a fallu se remettre aux mathématiques pour prendre les mesures, calculer les doses pour les mélanges à faire… C’est inimaginable tout ce qu’on a pu faire ! »

Ce chantier d’apprentissage, piloté pour l’Armée du Salut par le Palais de la Femme, a été financé grâce à la vente des cadenas d’amour des ponts de Paris en mai 2017. 

Ce chantier d’apprentissage terminé, un nouveau chantier devrait voir le jour en septembre 2019, cette fois avec 24 femmes apprenties.

Type de la publication
Actualité