Type de la publication
Actualité

Il n’y a pas d’âge pour partir en vacances

Publie le : 13 août 2019
Texte présentation

Deux établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) de l’Armée du Salut organisent pour ses résident-e-s des vacances dans les Vosges et au bord de la mer. Agés entre 60 et 85 ans, 12 résidents ont profité des joies de l'été et retrouvé un air de jeunesse !

Image à la une
Il n’y a pas d’âge pour partir en vacances-Résidence-Heimelig-refuge-Sotré-Vosges-juin-2019
Blocks
Redacteur
Texte

Pour beaucoup de personnes, l’arrivée en maison de retraite est un moment difficile. Afin de continuer à vivre pleinement, malgré la dépendance, les professionnels des maisons de retraite de la Fondation de l’Armée du Salut organisent durant l’été des séjours de vacances. En route pour les vacances avec la Maison de retraite protestante de Nantes (Loire-Atlantique) et la Résidence Heimelig (Haut-Rhin).

Barbara est animatrice à la Résidence Heimelig, une maison de retraite médicalisée qui accueille 70 personnes âgées dépendantes, en Alsace. Elle a organisé, en juin, pour la première fois un séjour de vacances pour quatre résidents dans les Vosges. Pendant 3 jours, Bernard, 68 ans, Richard, 73, Jean-Marie, 74, et Ernest, 84 ans sont partis s’évader dans les Vosges. Les quatre amis « ont goûté des plats locaux et profité du paysage », a remarqué Barbara. Elle a été épaulée par un soignant, une infirmière et une accompagnatrice éducative et sociale (AES).

Séjour à la montagne ou à la mer, un air de jeunesse pour les résidents

Block: Texte + Image
Texte

A 1 200 mètres d’altitude, les quatre résidents et l’équipe de professionnels de la Résidence Heimelig ont été hébergés dans le refuge adapté du Sotré. Les vacanciers ont fait une randonnée dans la montagne, installés tranquillement sur leurs fauteuils de randonnée pour les personnes à mobilité réduites. Accompagnés d’une monitrice, ils ont fait du tir à l’arc, rencontré des chamois. Barbara explique que ce fut « un réel dépassement de soi pour eux car ils ont tous participé avec joie malgré leurs douleurs physiques ».

« L’entrée en maison de retraite fragilise le lien avec le passé et l’histoire de vie des résidents », selon Barbara. Certes « la vie rythmée en EHPAD permet de se repérer par rapport au temps qui passe mais parfois les résidents ressentent de la monotonie », à cela s’ajoute l’absence des liens familiaux. Les sorties ou les séjours de vacances sont donc nécessaires pour continuer à vivre pleinement sa vie.

340 kilomètres de bienveillance

Image
Il n’y a pas d’âge pour partir en vacances-MDP-janvier-2018
Texte

340km à l’Ouest de l’Alsace, à Nantes, précisément, certains résidents de la Maison de retraite protestante de Nantes, gérée par la Fondation de l’Armée du Salut, ont choisi d’aller sur les côtés atlantiques. Pendant cinq jours, huit résidents accompagnés d’une infirmière, deux aides-soignantes, deux agents de services, des bénévoles ainsi qu’Hélène l’animatrice se rendront dans la ville de Saint-Michel-Chef-Chef, en Loire-Atlantique.

Pour Muriel Courtay, la directrice de la Maison de retraite protestante de Nantes les séjours en vacances sont « nécessaires pour le bien-être des résidents ». Certaines personnes souhaitent se lever maintenant, d’autres préfèrent attendre pour être aidées à faire sa toilette, « durant ces vacances les journées ne sont pas chronométrées, il n’y a pas d’heure de lever ou de coucher, chacun vit à son rythme », explique-t-elle. 

Entre repas partagés et balades, les vacances permettent aux résidents de sortir et de rester des citoyens à part entière, redynamisant ainsi leur corps et leur esprit. Vivre quelques jours en dehors de l’EHPAD leur permet de retrouver une place, leur place dans la société.

Type de la publication
Actualité