Type de la publication
Actualité

Urgence Grand froid : l’Armée du Salut augmente encore sa mobilisation en faveur des sans abri

Publie le : 5 février 2018
Texte présentation

Face à la vague de froid qui touche actuellement la France, la Fondation de l’Armée du Salut vient de mettre en place un dispositif d’accueil exceptionnel avec l’ouverture de 400 places d’accueil supplémentaires.

Image à la une
Blocks
Redacteur
Texte

En partenariat avec l’Etat, onze établissements se sont mobilisés pour accroître encore leur capacité d’accueil et ne laisser personne dehors. Ces places d’accueil supplémentaires, viennent s’ajouter aux 5 000 places d’hébergement et de réinsertion déjà existantes. De nombreuses solutions ont ainsi été trouvées en Ile de France, en Auvergne Rhône-Alpes, dans le Grand Est, dans les Hauts-de-France. Parfois accueillies dans ce qui était des salles de réunion ou des salles inoccupées, les personnes sans abri ont aussi parfois trouvé refuge dans des gymnases. Toutes les équipes sont mobilisées pour répondre à cette situation d’urgence. Nous espérons pouvoir aussi compter sur votre mobilisation en faveur les personnes en situation de détresse. 

250 places hivernales supplémentaires

Dès l’arrivée du grand froid, des mesures ont été prises pour mettre à l’abri les personnes à la rue. Ces derniers jours, la Fondation a renforcé son action en augmentant à nouveau sa capacité d’accueil de 400 places d’hébergement d’urgence, dans plusieurs grandes villes françaises. Ces places d’hébergement viennent s’ajouter aux 4 200 places d’hébergement et de réinsertion déjà ouvertes et aux 250 places hivernales supplémentaires créées depuis décembre.

Block: Texte + Image
Texte

Dormir dans les squares et dans la rue par -7 degrés

« Par -7 degrés, j’ai dormi plusieurs nuits dans les squares et dans la rue. Toutes les nuits, j’avais peur de me faire agresser et violer », se souvient Grace. A 47 ans, elle est accueillie et hébergée aujourd’hui à la Cité de Refuge, gérée par la Fondation de l’Armée du Salut, depuis mi-décembre, où 30 femmes auparavant à la rue sont accueillies et accompagnées.

Parfois, accueillies dans des salles de réunion ou des salles inoccupées, les personnes sans abri ont aussi trouvé refuge dans des gymnases. « Si nous estimons que les conditions d'accueil, souvent décidées et préparées à la dernière minute, ne sont hélas pas toujours à la hauteur des besoins, il n'était tout simplement pas acceptable de ne pas accueillir ces personnes en grande difficulté », affirme Eric Yapoudjian, directeur général de la Fondation. Tout l’enjeu de nos équipes sur le terrain est de pouvoir proposer une orientation et un accompagnement sur le long terme aux centaines de personnes que nous abritons. 

Texte

Plusieurs grandes villes concernées 

Plusieurs établissements parisiens de la Fondation de l’Armée du Salut ont ainsi ouvert leurs portes aux sans abri ces derniers jours : par exemple à la Cité de Refuge, « nous accueillons 30 femmes isolées depuis mi-décembre », souligne Christophe Piedra, le directeur. Au Palais de la Femme, 40 places sont ouvertes pour mettre à l’abri des femmes isolées. La Cité de Lyon a ouvert 285 places dans une caserne militaire pour accueillir essentiellement des familles. A Belfort, l’accueil de jour de la Fondation de l’Armée du Salut ouvrira ses portes toute la nuit et mettra 20 lits à disposition des femmes, des enfants et des hommes à la rue. La Résidence William Booth, à Marseille, a ouvert dans la salle à manger et la salle de télévision entre 10 et 15 places pour mettre à l’abri des personnes à la rue. 

« Les actions que les établissements et les professionnels réalisent durant cette période traduisent de manière concrète les valeurs d’accueil et d’inconditionnalité de la Fondation », conclut Eric Yapoudjian.

Vous aussi, mobilisez-vous en soutenant les actions de la Fondation de l’Armée du Salut pour venir en aide aux plus fragiles. Merci d’avance !
 

Tags
Type de la publication
Actualité