Palais de la Femme - Centre d'hébergement de Paris

Diapos
Image
A propos de l'établissement

Favoriser les projets de vie au coeur de Paris

Le Palais de la Femme …

Le Palais de la Femme, situé au 94, rue de Charonne - Paris 11e, est un établissement dédié à la prévention de l’exclusion sociale et à l’insertion. Après l’achèvement d’un vaste projet de réhabilitation et de restructuration du bâtiment (construit en 1910) entrepris entre 2006 et 2009, l’établissement a réaffirmé sa vocation sociale en tenant compte des besoins d’aide identifiés sur la capitale. Il comprend désormais 5 dispositifs permanents d’hébergement ou de logement accompagné :

  • Un Centre d’Hébergement et de Stabilisation (CHS) dédié à des femmes isolées, de 43 places. Le CHS offre un environnement stable et sécurisant. Proposant un accueil inconditionnel et sans limitation de durée, il permet aux femmes qui ont vécu durant de nombreuses années dans l’urgence, de pouvoir se poser et des projeter dans des projets à court, moyen et long terme ;
  • Un Centre d’Hébergement et de Stabilisation (CHS) dédié à 50 mères isolées avec leurs enfants. Ce CHS répond aux mêmes objectifs que celui dédié aux femmes. Il est situé dans une aile dédiée de l’établissement. Une équipe pluridisciplinaire composée de travailleurs sociaux, d’un maitre de maison mais aussi d’éducatrices de jeunes enfants (EJE) y accompagne les adultes comme les enfants ;
  • Une Résidence Sociale, de 197 places. Elle s’adresse à des personnes seules (des femmes à 85%), en difficulté au regard du logement, de l’emploi et de l’insertion sociale et constitue la dernière étape avant un relogement dans le parc social. L’équipe social propose un accompagnement social lié au logement (ASLL) ;
  • Un service de jeunes majeur.e.s non accompagné.e.s, de 27 places. Ce service s’adresse à de jeunes majeur.e.s isolé.e.s étranger.e.s de 18 à 21 ans, accompagné.e.s par l’Aide Sociale à l’Enfance et en contrat avec le Département de Paris. Ces jeunes sont accompagné.e.s dans leur insertion vers l’emploi et le logement.
  • Une Maison Relais, de 24 places (16 personnes isolées et 4 couples). Elle s’adresse à des personnes à faible niveau de revenus, en situation d’isolement ou d’exclusion et dont la situation rend impossible à échéance prévisible leur accès à un logement ordinaire. Les studios sont regroupés dans un périmètre restreint (le 5e étage) pour favoriser les contacts au sein des espaces collectifs entre résident.e.s et avec l’équipe.

Chaque résident.e ou couple de l’établissement bénéficie d’un studio propre meublé comprenant des sanitaires privatifs et, pour 65% d’entre eux, d’un coin cuisine. Pour les autres, des cuisines collectives sont disponibles à chaque étage. Des espaces collectifs permettent en outre l’animation de très nombreuses activités, ouvertes aux résident.e.s et sur le quartier.

Les personnes accueillies vivent des situations variées : personnes à la recherche d'un emploi, salarié.e.s ne trouvant pas de logement, étudiant.e.s, personnes en rupture familiale, etc. La diversité des situations et des origines constitue une véritable mixité sociale. Depuis 2014, dans le cadre de la réécriture du projet d’établissement avec les salarié.e.s et les résidentes, l’établissement s’est ouvert à la mixité femme/homme. Le Palais de la Femme reste toutefois féminin à 80%.

Des activités socioculturelles animent le quotidien, et permettent de créer du lien. Les équipes sociales accompagnent les résident.e.s dans le suivi de leurs démarches administratives et sont soutenues dans leur travail par l’intervention de 3 psychologues qui proposent aux résident.e.s des espaces d’écoute. Dans tous ces domaines (culture, santé, administrations locales, etc.), les partenariats sont nombreux.

Le Foyer Nazareth…

Situé au 101, rue Olivier de Serres – Paris 15e, le foyer Nazareth est un site d’hébergement directement lié au Palais de la Femme.

Ce foyer accueille sur deux bâtiments distincts :

  • Un service de jeunes mineur.e.s isolé.e.s non accompagné.e.s, de 32 places. Orientés par l’Aide Sociale à l’Enfance, ces jeunes sont accompagné.e.s par une équipe pluridisciplaire et renforcée.
  • Un Centre d’Hébergement d’Urgence pour 8 familles monoparentales, soit 18 places. Ces familles sont accueillies dans la continuité et bénéficient d’un accompagnement global.

Des activités spécifiques sont proposées sur le site, en lien avec de nombreux partenaires.

Les dispositifs temporaires …

Deux dispositifs d’hébergement hivernaux et/ou temporaires sont également gérés par le Palais de la Femme pour un total 60 places.

Un abri de nuit a été aménagé depuis l’hiver 2017-2018 dans l’inter-sol du Palais de la Femme et se compose de 4 chambres équipées de lits superposés pouvant accueillir 40 femmes sans abri orientées par le 115. Ce dispositif est ouvert de manière ponctuelle, à la demande exclusive de l’Etat, en particulier au moment de la période hivernale.

En cas de déclenchement du plan Grand Froid, le Palais de la Femme est également sollicité par la Mairie d’arrondissement pour accueillir 20 personnes (14 hommes isolés et 3 couples) dans une salle municipale.

Le Palais des enfants : une crèche à vocation sociale …

L’établissement ouvrira prochainement une crèche à vocation sociale de 49 berceaux. Elle sera destinée aux enfants des familles du 11e arrondissement (dont les familles hébergées au Palais de la Femme). Son projet s’inscrit dans une démarche de mixité sociale et à ce titre, il favorise l’accueil des enfants de parents bénéficiaires de minima sociaux ou engagés dans un parcours d’insertion sociale et professionnelle ainsi que l’accueil des enfants en situation de handicap ou de maladie chronique compatible avec la vie en collectivité.

Les enfants seront accompagnés par une équipe renforcée et pluridisciplinaire, sur des horaires élargis. Le projet pédagogique prévoit un accompagnement particulier des enfants qui présentent des troubles de développement psychomoteur. 5 places supplémentaires seront enfin dédiées à des accueils d’urgence ou temporaires.

Terre de Femmes : le chantier d’insertion …

Le Palais de la Femme a démarré en Décembre 2019 un ACI (Atelier Chantier d’Insertion) dédié à 24 femmes, majoritairement réfugiées (ou disposant de tout autre titre de séjour autorisant le travail sur le territoire français), n’ayant ni l’autonomie ni les compétences nécessaires pour accéder à l’emploi. Dans ce sens, ce chantier d’insertion a pour but de remobiliser ces femmes dans le cadre d’une formation théorique et technique qui leur permettra, à terme, l’obtention d’une certification attenante aux métiers des enduits et peintures écologiques.

Portée par la filière de la construction en terre crue, en plein développement en Ile-de-France, cette formation est aussi atypique que prometteuse, portée en partenariat avec l’organisme de formation ADAGE et le collectif Les Bâtisseuses.

Pour en savoir plus sur le travail de la terre crue dans le cadre du chantier (présentation de l’expérimentation qui a précédé le chantier d’insertion) :

https://www.youtube.com/watch?v=hKU0RFzRGP0

Le Palais en partage : des cuisines partagées, ouvertes aux familles et aux personnes à l’hôtel…

En partenariat avec le Samusocial de Paris, le Palais de la Femme s’est porté volontaire pour utiliser l’une de ses cuisines collectives comme cuisine partagée, ouverte sur l’extérieur.

Ainsi, la cuisine du CHS Familles est ouverte aux familles et personnes hébergées dans les hôtels du 11e arrondissement, qui ne disposent, au mieux, que d’un réfrigérateur et d’un micro-onde dans leur chambre. Elles peuvent se rendre à la cuisine sur 3 créneaux dédiés et y préparer des repas pour plusieurs jours.

Ce projet a été coconstruit avec les familles hébergées à l’hôtel ainsi que les résidentes du CHS Familles du Palais de la Femme. Il participe à lutter contre l’insécurité alimentaire (qui toucherait 9 personnes sur 10 vivant à l’hôtel d’après le rapport ENFAMS, réalisé en 2013 par l’Observatoire du Samusocial de Paris) et à créer du lien. Des partenaires alimentaires seront également sollicités pour garantir l’accès des résident.e.s du Palais de la Femme comme des personnes hébergées à l’hôtel, à des produits variés, de qualité et à bas coût.